Pierre-Joseph Garrez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pierre-Joseph Garrez
Présentation
Naissance
Paris
Décès (à 50 ans)
Paris
Formation École des beaux-arts de Paris
Œuvre
Distinctions 1er Grand prix de Rome en 1830
Entourage familial
Père Pierre Garrez
Mère Marie Nicole Lebègue
Famille Louis-Jules André (gendre)

Pierre-Joseph Garrez, né à Paris le 24 février 1802 et mort à Paris en novembre 1852, est un architecte français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de l'architecte Pierre Garrez (1753-1819), Pierre-Joseph Garrez entre à l'école des Beaux-Arts en 1820. Il est l'élève de Delespine, Vaudoyer et Lebas[1]. Il obtient le 1er Grand Prix de Rome en 1830 et séjourne à Rome entre 1831 et 1835. Il réalise différents relevés de monuments antiques, dont le port de Trajan à Ostie[2]. Entre 1837 et 1848, il est associé à la Commission des monuments historiques et participe à la restauration de nombreux monuments : l'église de Moret, de Dammarie-les-Lys ou de Provins par exemple. Il propose diverses œuvres au Salon entre 1835 et 1842, principalement des aquarelles sur des thèmes d'architecture médiévale italienne.[réf. nécessaire]

En 1842, il est nommé architecte de l'École des ponts-et-chaussées, il occupe ce poste jusqu'à sa mort.[réf. nécessaire]

Sa fille épouse l'architecte Louis-Jules André en 1855.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Port de Claude et Trajan à Ostie, fait en 1834
  • Galerie des modèles de l’École des ponts et chaussées, 1845-1846

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. INHA, « Pierre-Joseph Garrez », sur base AGORHA (consulté le 26 février 2017)
  2. École nationale supérieure des beaux-arts, Italia Antiqua, envoi de Rome des architectes français en Italie et dans le monde méditerranéen aux XIXe et XXe siècles, Paris, ENSBA, (ISBN 978-2-84056-107-1), p. 393-394