Phyciodes pulchella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Phyciodes pulchella est un insecte lépidoptère de la famille des Nymphalidae, de la sous-famille des Nymphalinae et du genre Phyciodes.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Phyciodes pulchella a été nommé par Jean-Baptiste Alphonse Dechauffour de Boisduval en 1852.

Synonyme : Melitaea pulchella Boisduval, 1852[1].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Phyciodes pulchera pulchella qui, pour certains auteurs, est une espèce à part entière, Phyciodes pratensis Behr, 1863[2].
  • Phyciodes pulchella camillus Edwards, 1871 au Colorado et en Californie.
  • Phyciodes pulchella deltarufa Scott, 1998
  • Phyciodes pulchella montana (Behr, 1863) en Californie.
  • Phyciodes pulchella owimba Scott, 1998
  • Phyciodes pulchella shoshoni' Scott, 1994
  • Phyciodes pulchella tutchone Scott, 1994
  • Phyciodes pulchella vallis Austin, 1998

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Phyciodes pulchella se nomme Field Crescent en anglais[3].

Description[modifier | modifier le code]

Phyciodes pulchella est un papillon à damiers orange et noir. Sur le dessus les ailes présentent une bordure marron contenant une ligne de chevrons clairs, puis une ligne de grands damiers jaune orangé alors que l'aire basale comporte plus de damiers marron noir.

Le revers est plus clair, avec une ligne submarginale de chevrons blancs argentés, des antérieures à damiers jaunes, orangés et marron et des postérieures avec des limites discrètes formant des damiers ocre clair, sable et argentés.

Son envergure est comprise entre 25 et 45 mm[3].

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Phyciodes pulchella hiverne au stade de chenille[3].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes des chenilles sont des asters[3].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il est présent dans tout l'ouest de l'Amérique du Nord, du centre de l'Alaska et du nord-ouest du Canada à tout l'ouest des États-Unis jusqu'au sud de la Californie, de l'Arizona et du Nouveau-Mexique[3].

Biotope[modifier | modifier le code]

Il réside dans les clairières, les champs, sur les bords des routes[2].

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens taxonomiques[modifier | modifier le code]