Philippe Barbier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Philippe Barbier
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
BandolVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
François Antoine Philippe BarbierVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Philippe A. Barbier (né le et mort le )[1],[2] est un chimiste organicien français. Il est considéré comme le père de la chimie organométallique en ayant synthétisé le premier composé organomagnésien en 1899[1],[3]. Il est plus célèbre pour la réaction de Barbier, et d'une façon plus générale pour les conditions de Barbier, selon lesquelles le précurseur halogéné, le zinc métallique (ou un autre métal) et l'électrophile carbonylé sont mis en réaction de façon simultanée.

P. Barbier était le directeur de thèse de Victor Grignard pendant son doctorat[4]. Une méthode pour préparer des réactifs de Grignard très actifs comme les halogénures d'allylmagnésium est connue comme la méthode de Barbier comparativement aux organomagnésiens de Grignard qui sont faits in situ avec les autres réactifs[4].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://chemistry.cua.edu/may/month/Marchchem.htm
  2. Platinum Metals Rev., 1984, 28, 76-83.
  3. http://www.chemistryexplained.com/Ny-Pi/Organometallic-Compounds.html
  4. a et b J. P. Clayden, N. Greeves, S. G. Warren, P. D. Wothers 2000, Organic Chemistry (1st ed.), Oxford University Press, 2000, p. 224. (ISBN 978-0-19-850346-0).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]