Phare de la pointe du Vieux-Fort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Phare de la pointe du Vieux-Fort
Image dans Infobox.
Le phare de la pointe du Vieux-Fort, à l'extrémité méridionale de l'île de Basse-Terre en Guadeloupe.
Localisation
Coordonnées
Adresse
Histoire
Construction
Automatisation
oui
Gardienné
non
Visiteurs
non
Architecture
Hauteur
20 m
Identifiants
Amirauté
J5704Voir et modifier les données sur Wikidata
NGA
Localisation sur la carte de la Guadeloupe
voir sur la carte de la Guadeloupe
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Petites Antilles
voir sur la carte des Petites Antilles
Red pog.svg

Le phare de la pointe du Vieux-Fort[1] (également connu sous le nom de phare de Vieux-Fort) est un phare situé à l'extrême sud de l'île de Basse-Terre, sur un cap appelé « la pointe du Vieux-Fort », sur le territoire de la commune de Vieux-Fort en Guadeloupe.

Situation[modifier | modifier le code]

Le phare porte le nom de la pointe du Vieux-Fort, en référence au fort qui s'y trouvait précédemment, lequel fort a aussi donné son nom à la commune : le fort s'est d'abord appelé « fort Royal » lorsque les premiers colons français l'ont construit vers 1635-1640 : il est ensuite devenu le « Vieux Fort », et parfois appelé le « Vieux Fort L'Olive »[2] ou le « fort L'Olive » ; il n'en reste que des ruines de nos jours.

La commune de Vieux-Fort, la plus petite de Guadeloupe, est un village de pêcheurs reconnu par les navigateurs grâce au phare qui marque l'entrée dans la rade de Basse-Terre et signale le passage du canal des Saintes dans sa marque la plus au nord-ouest. De ce lieu, les îles des Saintes sont clairement visibles. Un petit sentier permet de se rendre au pied du phare, peint en blanc et haut de 20 mètres avec une lanterne unique.

Historique[modifier | modifier le code]

La pointe du Vieux-Fort était auparavant un lieu de naufrages, comme ce fut le cas, le , quand le voilier La Rochannia s'y échoua en allant de Montserrat à la Dominique. L'érection d'un phare fut ensuite décidée[3].

La construction, commencée en 1953, est achevée en 1955 pour signaler l'entrée de la partie la plus occidentale du canal des Saintes et l'extrémité sud de l'île de Basse-Terre. Dans les années 1990, le phare est automatisé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Typographie correspondant à une dénomination descriptive.
  2. En référence au premier gouverneur de la colonie, Charles Liénard de L'Olive.
  3. « Phare - Vieux-Fort », sur fr.guadeloupe-tourisme.com (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]