Petit Traité de vélosophie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Petit traité de vélosophie[1] est un livre écrit par Didier Tronchet. Sous un air déclaré de « mauvaise foi », l'ouvrage défend deux principes :

  • Le vélo est un moyen de prendre du plaisir et de la hauteur ;
  • La voiture n'a pas sa place en ville.

Dans cet ouvrage, Didier Tronchet se veut précurseur : il indique que les idées qu'il exprime sont avant-gardistes et seront bientôt reprises par la société dans son ensemble.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ed Omnibus, 2000 (ISBN 2259193145)