Peter Williams (musicologue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Peter Williams.
Peter Williams
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Instrument

Peter Williams (-) est un musicologue, auteur, claveciniste, organiste et professeur de musique classique anglais[1]. Williams est considéré comme l'un des principaux spécialistes de l'orgue, de la vie et des œuvres de Johann Sebastian Bach .

Vie et éducation[modifier | modifier le code]

Peter Fredric Williams naît à Wolverhampton, en Angleterre, le dans une famille méthodiste. Il obtient un baccalauréat ès arts (1958), un baccalauréat en musique (1959), une maîtrise ès arts (1962) et un doctorat (1963) au St. John's College de Cambridge. Williams devient professeur à l'Université d'Édimbourg en 1962, devenant finalement maître de conférences en 1972, puis professeur dix ans plus tard, où il occupe la première chaire de pratique de la performance au Royaume-Uni. Il est nommé professeur émérite des arts et des sciences à l'Université Duke de Durham, en Caroline du Nord en 1985. Là il est également président du département de musique (1985-1988), organiste universitaire (1985-1990) et directeur du centre d'études supérieures pour la pratique de la performance (1990-1997). Il est professeur à l'Université de Cardiff de 1996 à 2002 et en devient président, puis président du British Institute of Organ Studies de 1996 à 2002. Il est également mécène de la Cambridge Academy of Organ Studies, depuis sa création en 2004. Williams se marie en 1982 et a deux fils, ainsi qu'une fille et un fils d'un précédent mariage[1].

Recherche et publications[modifier | modifier le code]

Williams est un écrivain prolifique sur les lieux de construction et de représentation d'orgue et de clavecin. Il publie son premier écrit majeur, The European Organ, 1450-1850 en 1966, et Figured Bass Accompaniment en 1970. Il publie son travail de définition, les trois volumes de La musique d'orgue de JS Bach aux éditions Cambridge University Press dans les années 1980, puis les révise et les combine dans une deuxième édition en un volume en 2003. C'est ici que Williams suggère que la célèbre Toccata et Fugue en ré mineur, BWV 565, n'était probablement pas écrite pour l'orgue, et peut-être pas par Bach. Il réitère en outre cette déclaration dans un article de 1981 pour la revue Early Music[2]. Il est rédacteur en chef général de 80 volumes de la série Biblioteca Organologica depuis 1966 et rédacteur fondateur de The Organ Yearbook depuis 1969[3],[1].

Publications[modifier | modifier le code]

  • The European Organ 1450-1850 (Londres, 1966; 2e édition, 1968)
  • Figured Bass Accompaniment (2 vol., Edinburgh, 1970; 2e édition, 1972)
  • Bach Organ Music (Londres, 1972 ; 2e édition, 1974)
  • A New History of the Organ From the Greeks to the Present Day (Londres, 1980)
  • The Organ Music of J.S. Bach :
  • (éditeur) : Bach, Handel and Scarlatti; Tercentenary Essays (Cambridge, 1985)
  • Playing the Works of Bach (New York, 1986)
  • The Organ (Londres et New York, 1988)
  • (Avec L. Todd, éditeur) : Mozart: Perspectives in Performance (Cambridge, 1991)
  • The Organ in Western Culture 750-1250 (Cambridge, 1993)
  • The King of Instruments or, How Do Churches Come to Have Organs? (Londres, 1993)
  • The Goldberg Variations (Cambridge University Press, 2001)
  • The Life of Bach? (2004)[1]
  • (en) Peter Williams, « Tasto solo », dans Grove Music Online, Oxford University Press, (lire en ligne) (inscription nécessaire)

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]