Performance énergétique des bâtiments

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La performance énergétique des bâtiments dans le cadre de la Directive pour la performance énergétique des bâtiments (PEB) (Directive 2002/91/CE) est la quantité d'énergie effectivement consommée ou estimée pour répondre aux différents besoins liés à une utilisation standardisée du bâtiment, ce qui peut inclure entre autres le chauffage, l'eau chaude, le système de refroidissement, la ventilation et l'éclairage.

Cette quantité est exprimée par un ou plusieurs indicateurs numériques résultant d'un calcul prenant en compte l'isolation, les caractéristiques techniques et les caractéristiques des installations, de la conception et de l'emplacement eu égard aux paramètres climatiques, à l'exposition solaire et à l'incidence des structures avoisinantes, de l'auto-production d'énergie et d'autres facteurs, y compris le climat intérieur, qui influencent la demande d'énergie;

Les travaux et stratégies d'amélioration de la performance énergétique peuvent prendre place au moment de la construction, ou lors d'opération de réhabilitation/transformation/réaffectattion, ou encore de reconstruction. Ils concernent l'échelle d'un bâtiment, de quartier voire de l'urbanisme.

Définition[modifier | modifier le code]

Cette quantité d'énergie peut inclure:

Cette quantité, exprimée par un ou plusieurs indicateurs numériques, résulte d'un calcul tenant compte de:

  • l'isolation
  • des caractéristiques techniques et des caractéristiques des installations
  • de la conception et de l'implantation, eu égard aux paramètres climatiques, à l'exposition solaire et à l'incidence des structures avoisinantes
  • de l'auto production d'énergie
  • d'autres facteurs, y compris le climat intérieur, qui influencent la demande d'énergie.

La performance énergétique des bâtiments intègre notamment :

  1. les caractéristiques thermiques, notamment l'enveloppe et les subdivisions internes et l'étanchéité à l'air du bâtiment;
  2. les équipements de chauffage et d'approvisionnement en eau chaude, y compris leurs caractéristiques en matière d'isolation;
  3. l'installation de climatisation;
  4. la ventilation, en ce compris la ventilation naturelle;
  5. l'implantation, la compacité et l'orientation du bâtiment, en ce compris le climat extérieur et
  6. l'implantation au sein d'un groupe de bâtiments;
  7. les systèmes solaires passifs et la protection solaire;
  8. la qualité climatique intérieure, en ce compris le climat intérieur prévu;
  9. pour le secteur non résidentiel, l'éclairage naturel et l'installation d'éclairage intégrée.

Éventuellement sont également pris en compte:

  1. les systèmes solaires actifs et autres systèmes de chauffage et de production d'électricité qui font appel aux sources d'énergie renouvelables;
  2. l'électricité et la chaleur produites par une installation de cogénération à haut rendement;
  3. les systèmes de chauffage et de refroidissement urbains ou collectifs;
  4. l'éclairage naturel.
  5. les "nœuds constructifs" ponctuels ou linéaires (points ou lignes de jonction, où les risques de pont thermique sont plus élevés (acrotères, fondations, raccords aux fenêtres, …)

Pour les stratégies à appliquer en matière d'efficience énergétique, ou pour l'application de la méthode de calcul, le bâtiment dans son ensemble ou les parties de bâtiment conçues ou modifiées pour être utilisées séparément sont classés selon les destinations, comme suit :

  1. les habitations individuelles;
  2. les immeubles à appartements;
  3. les immeubles d'hébergement collectif;
  4. les immeubles de bureaux et de services, en ce compris les immeubles utilisés pour l'exercice d'une profession libérale;
  5. les bâtiments destinés à l'enseignement;
  6. les hôpitaux et cliniques;
  7. les bâtiments du secteur HORECA;
  8. les installations sportives;
  9. les bâtiments qui abritent les commerces;
  10. les autres types de bâtiments en fonction de la spécificité de leur consommation d'énergie.

Autres définitions[modifier | modifier le code]

  • Le certificat PEB est un document qui décrit la situation réelle du bâtiment en indiquant le résultat du calcul de la performance énergétique, exprimé par un ou plusieurs indicateurs numériques ou alphabétiques.
  • La déclaration PEB initiale est un document qui décrit les mesures à mettre en œuvre pour atteindre les exigences P.E.B. et qui comprend une estimation du résultat attendu du calcul de la P.E.B.
  • La déclaration P.E.B. finale est un document qui décrit les mesures mises en œuvre afin de respecter les exigences P.E.B. et qui comprend le résultat du calcul de la performance énergétique du bâtiment.
  • Niveau K: le niveau d’isolation thermique globale d’un bâtiment.
  • Niveau Ew: le niveau de consommation d’énergie primaire

Réglementation[modifier | modifier le code]

Les textes européens sont déclinés ou enrichis par les Etats-Membre et les Lands ou régions dans les Etats fédéraux. Par exemple, la Région wallonne dispose d'une nouvelle réglementation sur la Performance Energétique des bâtiments en vigueur depuis le 1er septembre 2008 [1].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret cadre le 19 avril 2007 et arrêtés d'application du 17 avril 2008

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]