Pentoxyde de carbone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pentoxyde de carbone
Structure du pentoxyde de carbone.
Structure du pentoxyde de carbone.
Identification
Nom UICPA tétroxolan-5-one
PubChem 22173730
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute CO5
Masse molaire[1] 92,0077 ± 0,0023 g/mol
C 13,05 %, O 86,95 %,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le pentaoxyde de carbone ou pentoxyde de carbone est un oxyde de carbone de formule CO5[2]. Il pourrait être produit (et stabilisé) sur Triton et Ganymède à partir de l'irradiation de glace de dioxyde de carbone[3].

Production[modifier | modifier le code]

Le pentoxyde de carbone a été produit par irradiation de glace de dioxyde de carbone à 10 K avec des électrons de 5 keV. Le mécanisme de formation d'une molécule de CO5 lors de cette synthèse implique la réaction d'une molécule de tétroxyde de carbone avec un atome d'oxygène. Cette réaction relâche 17,0 kJ·mol-1[3]. La formation de CO5 à partir d'ozone et de dioxyde de carbone est énergétiquement défavorable de 165,6 kJ·mol-1 et la réaction du trioxyde de carbone avec le dioxygène requerrait également 31,6 kJ·mol-1[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. (en) Ralf I. Kaiser et Alexander M. Mebel, « On the formation of higher carbon oxides in extreme environments », Chemical Physics Letters, vol. 465, no 1–3,‎ , p. 1–9 (ISSN 0009-2614, DOI 10.1016/j.cplett.2008.07.076, Bibcode 2008CPL...465....1K).
  3. a et b (en) Corey S. Jamieson, Alexander M. Mebel et Ralf I. Kaiser, « First detection of the C2 symmetric isomer of carbon pentaoxide (CO5) at 10K », Chemical Physics Letters, vol. 443, no 1–3,‎ , p. 49–54 (ISSN 0009-2614, DOI 10.1016/j.cplett.2007.06.009, Bibcode 2007CPL...443...49J).
  4. (en) Ben M. Elliott et Alexander I. Boldyrev, « The Oxygen-Rich Carboxide Series: COn(n= 3, 4, 5, 6, 7, or 8) », The Journal of Physical Chemistry A, vol. 109, no 16,‎ , p. 3722–3727 (ISSN 1089-5639, PMID 16839040, DOI 10.1021/jp0449455).