Hexoxyde de carbone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la chimie
Cet article est une ébauche concernant la chimie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Hexoxyde de carbone
Structure de l'hexoxyde de carbone.
Structure de l'hexoxyde de carbone.
Identification
Nom UICPA pentaoxan-6-one
PubChem 18694685
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute CO6  [Isomères]
Masse molaire[1] 108,0071 ± 0,0026 g/mol
C 11,12 %, O 88,88 %,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'hexoxyde de carbone ou hexaoxyde de carbone est un oxyde de carbone de formule CO6[2].

Production[modifier | modifier le code]

Il peut être produit de la même manière que CO5[3], par irradiation de glace de dioxyde de carbone à basse température (10 K) et sous vide, avec des électrons d'une énergie correspondant à 5000 V[2].

Structure[modifier | modifier le code]

Cette molécule a été observée adoptant une symétrie Cs. Le cycle n'est pas un hexagone plat mais légèrement plissé avec des longueurs de côtés variables et des angles peu différents des 120° des hexagones réguliers. En parcourant le cycle à partir de la liaison carbone-oxygène, les distances interatomiques sont C-O2: 136,2 pm, O2-O3 : 149,1 pm, O3-O4 : 139,1 pm, O4-O5 : 139,1 pm, O5-O6 : 149,1 pm et O6-C : 136,2 pm. Les angles entre les liaisons sont O6-C-O2 : 120,4°, C-O2-O3 : 115,7°, O2-O3-O4 : 105,9° et à l'opposé du carbone O3-O4-O5 : 104,1°. Pour la double liaison carbone-oxygène,la longueur est de 118,5 pm et l'angle avec les liaisons simples est de 119,6°[2].

Propriété[modifier | modifier le code]

L'hexoxyde de carbone est stable jusqu'à 60K[2]. Les pics de son spectre vibrationnel infrarouge, inclut la fréquence la plus absorbée ν1 à 1876 cm−1 qui correspond à la vibration d'élongation de la double liaison carbone-oxygène avec les isotopes les plus communs : 12C=16O[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a, b, c, d et e (en) Corey S. Jamieson, Alexander M. Mebel et Ralf I. Kaiser, « First detection of the Cs symmetric isomer of carbon hexaoxide (CO6) at 10 K », Chemical Physics Letters, vol. 450, no 4–6,‎ , p. 312–317 (DOI 10.1016/j.cplett.2007.11.052, lire en ligne).
  3. (en) Corey S. Jamieson, Alexander M. Mebel et Ralf I. Kaiser, « First detection of the C2 symmetric isomer of carbon pentaoxide (CO5) at 10K », Chemical Physics Letters, vol. 443, no 1–3,‎ , p. 49–54 (ISSN 0009-2614, DOI 10.1016/j.cplett.2007.06.009, Bibcode 2007CPL...443...49J).