Hexoxyde de carbone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hexoxyde de carbone
Structure de l'hexoxyde de carbone.
Structure de l'hexoxyde de carbone.
Identification
Nom UICPA pentaoxan-6-one
PubChem 18694685
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute CO6  [Isomères]
Masse molaire[1] 108,0071 ± 0,0026 g/mol
C 11,12 %, O 88,88 %,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'hexoxyde de carbone ou hexaoxyde de carbone est un oxyde de carbone de formule CO6[2].

Production[modifier | modifier le code]

Il peut être produit de la même manière que CO5[3], par irradiation de glace de dioxyde de carbone à basse température (10 K) et sous vide, avec des électrons d'une énergie correspondant à 5000 V[2].

Structure[modifier | modifier le code]

Cette molécule a été observée adoptant une symétrie Cs. Le cycle n'est pas un hexagone plat mais légèrement plissé avec des longueurs de côtés variables et des angles peu différents des 120° des hexagones réguliers. En parcourant le cycle à partir de la liaison carbone-oxygène, les distances interatomiques sont C-O2: 136,2 pm, O2-O3 : 149,1 pm, O3-O4 : 139,1 pm, O4-O5 : 139,1 pm, O5-O6 : 149,1 pm et O6-C : 136,2 pm. Les angles entre les liaisons sont O6-C-O2 : 120,4°, C-O2-O3 : 115,7°, O2-O3-O4 : 105,9° et à l'opposé du carbone O3-O4-O5 : 104,1°. Pour la double liaison carbone-oxygène,la longueur est de 118,5 pm et l'angle avec les liaisons simples est de 119,6°[2].

Propriété[modifier | modifier le code]

L'hexoxyde de carbone est stable jusqu'à 60K[2]. Les pics de son spectre vibrationnel infrarouge, inclut la fréquence la plus absorbée ν1 à 1876 cm−1 qui correspond à la vibration d'élongation de la double liaison carbone-oxygène avec les isotopes les plus communs : 12C=16O[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a, b, c, d et e (en) Corey S. Jamieson, Alexander M. Mebel et Ralf I. Kaiser, « First detection of the Cs symmetric isomer of carbon hexaoxide (CO6) at 10 K », Chemical Physics Letters, vol. 450, no 4–6,‎ , p. 312–317 (DOI 10.1016/j.cplett.2007.11.052, lire en ligne).
  3. (en) Corey S. Jamieson, Alexander M. Mebel et Ralf I. Kaiser, « First detection of the C2 symmetric isomer of carbon pentaoxide (CO5) at 10K », Chemical Physics Letters, vol. 443, no 1–3,‎ , p. 49–54 (ISSN 0009-2614, DOI 10.1016/j.cplett.2007.06.009, Bibcode 2007CPL...443...49J).