Pays du Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

On appelle pays du Sud ou le Sud les pays dits «pauvres », qui sont généralement situés dans la partie sud des continents émergés. En particulier, l’immense majorité des PMA, pays les moins avancés qui sont situés en Afrique subsaharienne.

Par opposition, on appelle pays du Nord ou le Nord les pays dits « riches » (voir pays développés). On appelle opposition Nord-Sud les conflits d'intérêt, généralement économiques, entre ces deux blocs de pays.

Cependant, ces expressions sont peu précises et non pertinentes géographiquement. L’hémisphère sud de la planète comprend des pays riches (Australie, Nouvelle-Zélande), ou tout du moins émergents (Argentine, Chili). La limite entre « pays du Sud » et « pays du Nord » est peu précise (les pays du Sud comprennent-ils tous les pays qui ne font pas partie des pays développés, y compris la Russie ?).

Utilisation[modifier | modifier le code]

Cette expression reste utilisée, que ce soit dans certains documents des organisations officielles (certaines branches de l’Organisation des Nations unies[1], la Banque mondiale[réf. nécessaire]), par les organisations non gouvernementales (ONG), ou par certains médias francophones. Elle est également utilisée dans les programmes de géographie de l'éducation nationale dès la 5ème[2].

Usage international[modifier | modifier le code]

Dans d'autres langues, l'expression traduite est également utilisée : en anglais countries of the South (ou southern countries) et countries of the North[citation nécessaire] ; en néerlandais : het zuiden

Mode de vie[modifier | modifier le code]

On insiste souvent sur le fait que le niveau de vie des pays du Sud est très inférieur à celui des pays du Nord. Ainsi, en 2002, 1,2 milliard d'habitants, localisés en Asie, en Afrique, et pour une moindre part en Amérique latine, vivaient avec moins de un dollar par jour[3]. Cela tient pour l'essentiel à des modes de vie très différents au Sud, qui comportent par ailleurs certains avantages : en effet, les modes de vie ruraux traditionnels d'Asie et d'Afrique sont adaptés à l'environnement local. La préservation des ressources naturelles et des écosystèmes est une condition nécessaire à la survie des villages. De plus, la nécessaire sobriété dans laquelle vivent les habitants de ces villages les conduit à développer un sens du bien-être fondé sur l'être plutôt que sur l'avoir.

Cependant, dans les relations économiques que les entreprises des pays du Nord entretiennent avec les pays du Sud, il peut exister certains effets pernicieux comme la recherche du plus grand profit financier, au détriment du respect de critères sociaux et environnementaux. Les pays du Sud eux-mêmes peuvent avoir tendance à encourager les écarts de coût de main d'œuvre en diminuant les contraintes réglementaires dans les domaines social ou environnemental. On parlera alors de dumping social et de dumping environnemental. Pour lutter contre ces pratiques, les orientations récentes en matière de développement durable ont conduit les entreprises à adopter d'une manière volontaire des codes de conduite, comme par exemple le standard SA 8000.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Exemple : Centre de nouvelles ONU
  2. Programmes du collège - Programmes de l'enseignement d'histoire-géographie-éducation civique
  3. Atlas mondial du développement durable, page 65

Voir aussi[modifier | modifier le code]