Pavillon du jeu de paume

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pavillon du jeu de paume
Image dans Infobox.
Le bâtiment et ses sgraffites Renaissance
Présentation
Type
Partie de
Patrimonialité
Partie d'un monument culturel national (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Adresse
Coordonnées

Le Pavillon du Jeu de Paume du château de Prague (ou Salle de bal), en tchèque Velká míčovna Pražského hradu, est un bâtiment Renaissance situé dans le jardin royal du château de Prague, qui était à l'origine utilisé pour jouer à des jeux de balle. Son mur nord est très riche d'un point de vue architectural et décoré de sgraffites de la Renaissance. Le Pavillon a été construit entre 1568 et 1569 par l'architecte Bonifác Wohlmut. Avec l'ensemble du parc du château, il est protégé en tant que monument culturel national de la République tchèque depuis 1962.

Histoire[modifier | modifier le code]

La construction a été très rapide, mais ses fondations étaient mal assurées car situées au bord du fossé aux Cerfs, il a donc fallu la réparer rapidement et en 1617 la voûte s'est effondrée. La salle de bal a brûlé en 1757, et après 1848, alors qu'elle devait être utilisée comme caserne, deux étages y ont été construits sans respect de l'architecture originale. Après 1918, les réparations les plus indispensables ont eu lieu, mais en 1945, il a été touché par un obus d'artillerie et a brûlé. Lors d'une reconstruction majeure en 1952, la voûte en berceau d'origine a été restaurée, un sgraffite rare a été réparé et dans l'une des arches a été ajouté l'emblème communiste du plan quinquennal, représenté par le numéro cinq à l'intérieur d'une roue dentée, puis une faucille et un marteau. Cet élément est également protégé.

Description[modifier | modifier le code]

Le bâtiment allongé fait près de 80 m de long avec un escalier en colimaçon avec une tourelle sur la façade est. Le mur nord, face au jardin royal, est richement décoré. Les six voûtes du milieu formaient à l'origine une loggia, l'ensemble est maintenant vitré. Tous les parois sont couvertes de sgraffites ornementaux et figuratifs de la fin du XVIe siècle. Au-dessus des arcades se trouvent des allégories des vertus et des sept arts libéraux.

Devant le bâtiment se trouve la sculpture allégorique Nuit réalisée par Matthias Bernard Braun en 1735.

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. ↑ Vlček, Monuments artistiques de Prague, Château de Prague. Str. 459n. et 466.

Références[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire pédagogique d'Otto, devise Prague - description de la ville - château royal - Fossés au du cerf, jardins royaux, salle de bal royale, belvédère de la reine Anne. St. 20, pages 407
  • T. Rygl, Prague, guide d'images détaillé. Prague: ATP 2007
  • P. Vlček et al., Monuments artistiques de Prague, Château de Prague. Prague: Academia 1999.

Articles connexes[modifier | modifier le code]