Patrick Dehornoy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Patrick Dehornoy
Description de cette image, également commentée ci-après
Patrick Dehornoy, le 14 mars 2013

Naissance
Rouen
Décès (à 66 ans)
Villejuif
Nationalité Français
Domaines mathématiques
Institutions Chercheur au CNRS, Paris 1975-1982; Professeur, université de Caen 1983-2019
Diplôme Habilitation
Formation École normale supérieure (Paris)
Directeur de thèse Kenneth Walter McAloon
Étudiants en thèse Matthieu Picantin, Gaelle Basset, Hervé Sibert, Přemysl Jedlička, Jean Fromentin et. al.
Renommé pour Grands cardinaux, théorie des tresses
Distinctions
Site https://www.lmno.cnrs.fr/archives/dehornoy/

Patrick Dehornoy, né le à Rouen et mort le à Villejuif[1], est un mathématicien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Patrick Dehornoy est ancien élève de l'École normale supérieure (promotion 1971)[2]. Il soutient une thèse d'État ayant pour titre « Ultrapuissances itérées et changement de cofinalité », sous la direction de Kenneth Walter McAloon, en 1978[3].

Il est chercheur au CNRS à Paris (1975-1982), puis professeur à l'université de Caen (1983-2017 ), émérite ensuite. De 2009 à 2013, il a été directeur adjoint scientifique de l'Institut national des sciences mathématiques et de leurs interactions (INSMI) du CNRS. Il est membre sénior de l'Institut universitaire de France (2002), renouvelé en 2007.

Recherche[modifier | modifier le code]

Patrick Dehornoy travaille en théorie des ensembles et en algèbre ; il a découvert l'une des premières applications des grands cardinaux aux mathématiques usuelles en utilisant des cardinaux « géants » (en) pour construire un ordre total invariant à gauche sur les groupes de tresses, connu comme l'ordre de Dehornoy (en). Il est par ailleurs l'un des contributeurs principaux au développement des méthodes de Garside en théorie des groupes, menant en particulier à une solution conjecturée pour le problème de mot dans les groupes d'Artin-Tits généraux.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Livres (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Patrick Dehornoy, Braids and Self Distributivity, Birkhäuser, coll. « Progress in Mathematics » (no 192), , xvi + 624 (présentation en ligne). - Prix Ferran Sunyer i Balaguer 1999
  • Patrick Dehornoy, Ivan Dynnikov, Dale Rolfsen et Bert Wiest, Why Are Braids Orderable?, Société Mathématique de France, coll. « Panoramas et synthèses » (no 14), , xiii + 192 (présentation en ligne).
  • Patrick Dehornoy, Ivan Dynnikov, Dale Rolfsen et Bert Wiest, Ordering braids, American Mathematical Society, coll. « Mathematical Surveys and Monographs » (no 148), , 323 p. (ISBN 978-0-8218-4431-1, Math Reviews 2463428).
  • Patrick Dehornoy, François Digne, Eddy Godelle, Daan Krammer et Jean Michel, Foundations of Garside theory, European Mathematical Society, coll. « EMS Tracts in Mathmatics » (no 22), (ISBN 978-3-03719-139-2, Math Reviews 3362691).
  • Patrick Dehornoy, Le calcul des tresses, Paris, Calvage et Mounet, coll. « Nano » (no 104), , xii + 210 (ISBN 978-2-9163-5279-4).
  • Patrick Dehornoy (trad. Danièle et Greg Gibbons), The calculus of Braids : An introduction, and beyond, Cambridge, Cambridge University Press, coll. « London Mathematical Society student texts » (no 100), , xii + 245 (ISBN 978-1-108-92586-0). — Traduction du précédent

Manuels d'enseignement[modifier | modifier le code]

  • Patrick Dehornoy, La théorie des ensembles. Introduction à une théorie de l'infini et des grands cardinaux, Calvage et Mounet, coll. « Tableau noir », (ISBN 9782916352404).
  • Patrick Dehornoy, Mathématiques de l'informatique : cours et exercices corrigés, Paris, Dunod, coll. « Sciences sup », , xiii+303 (ISBN 978-2-10-004446-7, SUDOC 048352799).
  • Patrick Dehornoy, Complexité et décidabilité, Paris, Springer-Verlag et Birkhäuser, coll. « Mathématiques et applications » (no 12), 1993 et 2000, 200 p. (ISBN 3-540-56899-9 et 2-287-00416-5, SUDOC 013249266).

Articles (sélection)[modifier | modifier le code]

Vidéos[modifier | modifier le code]

Clip humoristique[modifier | modifier le code]

  • Le paradis des mathématiciens, film de Patrick Dehornoy, avec lui-même dans le rôle d'un vieux mathématicien au paradis et Cédric Villani dans celui d'un mathématicien qui trouve l'inspiration dans le livre Ordering braids de Dehornoy.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décès de Patrick Dehornoy », Société mathématique de France, (consulté le ).
  2. « Patrick Dehornoy, promotion 1971 », École normale supérieure (consulté le ).
  3. (en) « Patrick Dehornoy », sur le site du Mathematics Genealogy Project.
  4. Martin Raussen, « EMS Monograph Award 2014 », sur European Mathematical Society, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]