Parc provincial du Monastère-des-Trappistes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc provincial du Monastère-des-Trappistes
Image illustrative de l'article Parc provincial du Monastère-des-Trappistes
Ruines du monastère
Catégorie UICN V (paysage terrestre/marin protégé)[1]
Identifiant 555516050
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau du Manitoba Manitoba
Ville proche Winnipeg
Coordonnées 49° 45′ 30″ N 97° 09′ 23″ O / 49.7582999, -97.156399949° 45′ 30″ Nord 97° 09′ 23″ Ouest / 49.7582999, -97.1563999  
Superficie 2 ha
Création 23 septembre 2002

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Parc provincial du Monastère-des-Trappistes

Géolocalisation sur la carte : Manitoba

(Voir situation sur carte : Manitoba)
Parc provincial du Monastère-des-Trappistes

Le parc provincial du Monastère-des-Trappistes (anglais : Trappist Monastery Provincial Park) est un parc provincial du Manitoba (Canada) située dans le quartier Saint-Norbert de la ville de Winnipeg. Il protège les ruines de l'ancienne abbaye trappiste de Notre-Dame des Prairies.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le parc a une superficie de 2,02 ha[2]. Le parc comprend les ruines de l'abbaye ainsi que les terrains environnants, il exclut cependant l'hôtel de la trappe, qui appartient au centre des arts de Saint-Norbert. La totalité du parc est située dans la ville de Winnipeg.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est en 1891 que le père Noël-Joseph Ritchot, aidé de l'évêque Alexandre-Antonin Taché, invitèrent des moines de l'ordre cistercien de la stricte observance de l'abbaye de Bellefontaine, plus connus sous le nom de trappistes, à s'installer à Saint-Norbert[3]. Ceux-ci s'établirent finalement à Saint-Norbert sur la rive de la rivière La Salle l'année suivante[3]. L'abbaye fut construite entre 1903 et 1905 dans un style néoroman[4].

À partir des années 1960, les trappistes commençaient à être dérangés par l'étalement urbain de Winnipeg[3]. En 1975, il décidèrent de déplacer le monastère à Holland, dans la municipalité rurale de Victoria, à 145 kilomètres à l'ouest de Winnipeg[3]. Ils démolirent les bâtiments secondaires et partirent vers leur nouvelle résidence en 1978[3], ne laissant que l'abbaye et l'hôtel de la trappe qui furent vendus à un promoteur immobilier la même année[3]. En 1980, l'organisme Heritage St. Norbert Inc. fut créé dans le but de protéger le site et ses bâtiments[3].

L'abbaye fut incendiée par des vandales en 1983, à l'exception de l'hôtel de la trappe[4]. Les ruines furent stabilisées et le bâtiment fut reconnu comme site du patrimoine provincial le 25 janvier 1988 et vendu à la province dans le but d'en faire un parc provincial[4],[3], ce qu'il devient le 23 septembre 2002.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Système de rapport et de suivi des aires de conservation », sur Conseil canadien des aires écologiques (consulté le 9 janvier 2011)
  2. (en) Manitoba Conservation, Parks and Natural Areas Branch, A system plan for Manitoba's provincial parks, Winnipeg,‎ 1997, 217 p. (lire en ligne), p. 178–179
  3. a, b, c, d, e, f, g et h (en) « History », sur St. Norbert Arts Centre (consulté le 20 février 2011)
  4. a, b et c Gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, « Ruines du monastère des trappistes », sur Lieux patrimoniaux au Canada (consulté le 19 février 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]