Parabole du filet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La parabole du filet est une métaphore sur la fin des temps et le tri des âmes.

Jan Luyken, gravure de cette parabole, Bible Bowyer.

Texte[modifier | modifier le code]

« Le royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer et ramassant des poissons de toute espèce. Quand il est rempli, les pêcheurs le tirent; et, après s'être assis sur le rivage, ils mettent dans des vases ce qui est bon, et ils jettent ce qui est mauvais. Il en sera de même à la fin du monde. Les anges viendront séparer les méchants d'avec les justes, et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. »

— Louis Segond, traduction d'après la Bible , Évangile selon Matthieu chapitre 13, versets:47 à 50

Pêcheurs et leurs filets au Bangladesh

Interprétation[modifier | modifier le code]

Selon l'homélie 11, paragraphe 4, de Grégoire le Grand, l'église est comparée au filet qui pêche tout homme; le rivage est la fin des temps; les pêcheurs, les anges de l'église trient les bons poissons, c'est-à-dire les bonnes âmes des mauvaises. Saint-Grégoire le Grand dans son homélie laisse de l'espoir en précisant qu'il est encore temps de réfléchir même une fois pris dans le filet.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Homélies sur les évangiles de saint-Grégoire le Grand, éditions Sainte-Madeleine