PaRDeS

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pardès (Kabbale) et Pardès.

Le PaRDeS ou Pardès ou Pardes est un acrostiche de l'exégèse biblique judaïque.

Exégèse[modifier | modifier le code]

Il fait référence aux quatre approches exégétiques traditionnelles du judaïsme rabbinique ou aux niveaux d'interprétations possibles dans l'étude de la Torah. Il est composé des lettres initiales de ces différentes approches[1] :

  • Peshat ou Pshat (פְּשָׁט), littérale[2]
  • Remez (רֶמֶז), allégorique[2]
  • Drash (דְּרַשׁ), homilétique[2]
  • Sod (סוֹד), mystique[2]

En d'autres termes, le Peshat (« dévêtir ») s'attache au sens simple, obvie, le Remez (« allusion ») au sens allusif, le Drash (« recherche ») au sens indirect, figuré et le Sod (« secret ») au sens ésotérique[3].

Kabbale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Pardès (Kabbale).

Dans la tradition de la Kabbale, apparaissant dans le Zohar dans un sens qui s'apparente au mot « paradis », « Pardès » désigne le jardin interdit[3] ou un lieu où l'étudiant de la Torah peut atteindre un état de béatitude.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Daniel Sibony, Lectures bibliques : Premières approches, Odile Jacob, , p. 339
  2. a b c et d Francis Aylies, Les convertis, JC Lattès, , p. 33
  3. a et b Patricia Hidiroglou, Les Rites de naissance dans le judaïsme, Les Belles Lettres, , p. 346

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références externes[modifier | modifier le code]