PAC Cresco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir PAC et Cresco.
PAC Cresco
Image illustrative de l'article PAC Cresco

Constructeur aéronautique Drapeau : Nouvelle-Zélande Pacific Aerospace
Type Travail agricole
Premier vol
Motorisation
Moteur 1 Pratt & Whitney Canada PT6A-34AG, 750 ch
Dimensions
Envergure 12,81 m
Longueur 11,07 m
Hauteur 2,84 m
Surface alaire 27,3 m2
Nombre de places 2 (+8)
Masses
Masse à vide 1315 kg
Masse maximum 3742 kg
Performances
Vitesse de croisière 261 km/h
Vitesse maximale (VNE) 291 km/h
Plafond 7 900 m
Vitesse ascensionnelle 8,42 m/s
Distance franchissable 726 km

Le PAC Cresco est un avion de travail agricole dérivé du Fletcher FU-24 Utility.

Pour remplacer le Fletcher FU-24 Utility[modifier | modifier le code]

Dès 1967 Air Parts (NZ), qui fabriquait en Nouvelle-Zélande le Fletcher FU-24 Utility, envisagea une version turbopropulsée en faisant voler un Fletcher 1060 à turbine Pratt & Whitney Canada PT6A de 500 ch et un Fletcher 1160 à turbine Garrett TPE331 de 665 ch. L’idée fut relancée par New Zealand Aero Industries, mais il faudra attendre le 28 février 1978 pour que le successeur turbopropulsé du Fletcher FU-24 Utility fasse son premier vol. En réalité, si le PAC Cresco conserve pratiquement la voilure et le train d'atterrissage classique fixe du Fletcher FU-24 Utility, le fuselage est une version modernisée du modèle FU-25-954, avec une structure renforcée permettant d’emporter 1 770 litres de fertilisant dans la trémie. Mais surtout l’avionique et l’empennage sont entièrement nouveaux.

Une production modeste[modifier | modifier le code]

Le prototype du Cresco [ZK-LTP c/n 001] était équipé d’un turbopropulseur Avco Lycoming LTP-101-700A-1A de 600 ch et d’un stabilisateur monobloc (Flying tail). Il effectua son premier vol à Hamilton le 28 février 1978 mais fut perdu sur accident en décembre 1979, le stabilisateur s’étant détaché en vol. Le pilote fut heureusement sauvé par son parachute. On revint donc sur le second prototype [ZK-LTQ c/n 002] à un empennage classique. Cet avion prit l’air en août 1980. 9 avions seulement avaient été livrés fin 1992 et début 1994 PAC annonça l’arrêt de la production. Un changement dans l’actionnariat de PAC entraîna cependant une reprise de la fabrication du Cresco, et 38 exemplaires avaient été livrés fin 2003, dont 3 en Australie, 2 en Malaisie et 3 au Bangladesh.

En 2005 est apparu le Cresco 08-750, équipé d’une turbine Pratt & Whitney PT6A-34AG de 750 ch. Les appareils équipés d’une LTP-101 sont donc devenus Cresco 08-600.

Un avion polyvalent[modifier | modifier le code]

Depuis sa mise en service le Cresco s’est trouvé de nouveaux débouchés : son taux de montée très élevé (475 mètres par minute au niveau de la mer à la masse maximale au décollage) a attiré l’attention des clubs de parachutismes néo-zélandais et 4 au moins ont perdu leur trémie de fertilisant pour pouvoir transporter 9 parachutistes. Cette utilisation a entraîné le développement d’une version spécifique, le PAC 750XL. La conversion du Cresco d’avion agricole en bombardier à eau est assez simple et un exemplaire a été modifié pour des missions de détection magnétique.