Garrett TPE331

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Garrett TPE331/T76
Vue du moteur
Un TPE331-14.

Constructeur Drapeau des États-Unis Garrett AiResearch (en)
Drapeau des États-Unis Honeywell Aerospace (en)
Premier vol
Utilisation Fairchild Metroliner
Mitsubishi MU-2
Rockwell Turbo Commander
Caractéristiques
Type Turbopropulseur monocorps avec boîte à engrenages intégrée
Longueur TPE331-43A[1] : 1 168 mm
TPE331-10[2] : 1 088 mm
Diamètre TPE331-43A[1] : 533 mm
Masse TPE331-43A[1] : 153 kg
TPE331-10[2] : 175 kg
Composants
Compresseur 2 étages centrifuges
Chambre de combustion Annulaire à flux inversé (reverse flow)
Turbine 3 étages axiaux
Performances
Puissance maximale TPE331-43A[1] : 575 ch
TPE331-10[2] : 940 ch, soit 700 kW
Taux de compression TPE331-10[2] : 10,55 : 1
Débit d'air TPE331-10[2] : 3,49 kg/s

Le Garrett TPE331 est un turbopropulseur initialement conçu et produit par le constructeur américain Garrett AiResearch (en), puis depuis 1999 par Honeywell Aerospace (en) qui a acheté Garrett pour en faire une de ses filiales. Le TPE331 et les autres produits Garrett sont toujours vendus sous ce nom. La famille TPE331 comporte 18 modèles et 106 configurations possibles, avec des moteurs dont la puissance va de 575 à 1 650 eshp (Equivalent Shaft Horse Power, puissance prise sur l'arbre)[3],[4],[5].

La version militaire est désignée T76 qui équipe notamment le North American OV-10 Bronco.

Conception et développement[modifier | modifier le code]

Vue en coupe d'un TPE-331. Les parties en bleu et orangé à gauche sont le moteur lui-même, alors que les éléments à droite de la partie en jaune sont les engrenages reliés à l'hélice.

Le TPE331 débuta sa carrière en 1961 comme turbomoteur (le « 331 ») pour propulser des hélicoptères[6], et entra en production en 1963[1]. Fin 1973, plus de 700 exemplaires avaient déjà été livrés[7].

Le moteur fut conçu pour être à la fois un turbomoteur (TSE331) et un turbopropulseur (TPE331), mais la version turbomoteur n'entra jamais en production. Le premier moteur fut produit en 1963, installé sur l'Aero Commander en 1964 et mis en production sur l'Aero Turbo Commander en [8].

En , on dénombrait plus de 13 500 exemplaires produits de ce moteur, totalisant plus de 122 millions d'heures de vol[9].

Applications[modifier | modifier le code]

Standard[modifier | modifier le code]

Comme solution de remplacement des moteurs d'origine[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « Garrett TPE331 », Canadian Museum of Flight (consulté le 9 janvier 2017)
  2. a b c d et e (en) « TPE331-10 Turboprop Engine » [PDF], Honeywell, (consulté le 9 janvier 2017)
  3. (en) « Honeywell Aerospace TPE331 Spec Chart » [PDF], Honeywell (consulté le 9 janvier 2017)
  4. (en) « TPE », Honeywell (consulté le 9 janvier 2017)
  5. (en) « TPE331-14 Turboprop Engine »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) [PDF], Honeywell
  6. (en) Schoneberger et Scholl 1985, p. 174 & 175
  7. (en) Schoneberger et Scholl 1985, p. 203
  8. (en) Leyes 1999, p. 725
  9. (en) « Honeywell Continues to Hone Turboprop Engine for 50th Anniversary », Honeywell, (consulté le 9 janvier 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) William A. Schoneberger et Robert R. H. Scholl, Out of Thin Air: Garrett's First 50 Years, Phoenix, (Arizona, USA), Garrett Corporation, (ISBN 0-9617029-0-7)
  • (en) Richard A. Leyes et William A. Fleming, The history of North American small gas turbine aircraft engines, Reston (Virginie, USA), AIAA, , 998 p. (ISBN 1563473321 et 9781563473326, présentation en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]