Pétéca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Une pétéca.

La 'pétéca, est un sport ancestral brésilien. C’est un mélange de badminton de volley-ball et de pelote basque. Le jeu consiste à s'échanger à la main la pétéca, sorte de gros volant formé de quatre grandes plumes sur une base en caoutchouc entre deux joueurs de part et d'autre d'un filet.

Histoire[modifier | modifier le code]

Longtemps méconnue sur le continent européen, la pétéca plonge ses racines dans la civilisation indo-brésilienne : elle était pratiquée en tant qu’activité ludique par les natifs, bien avant l’arrivée des Portugais. C’est en 1920, lors des 5e Jeux olympiques, que ce jeu fait son apparition auprès du grand public, les nageurs de la délégation brésilienne s'y adonnant pour s'entraîner. Dès lors, la pétéca passe des terrains informels à des aires de jeu de plus en plus officielles, jusqu’à être publiquement reconnue et à s’organiser en fédération. Plus qu’une tradition, c’est un sport qui s’est transmis de génération en génération, et qui aujourd’hui est sorti de ses frontières.

La pétéca est réputée pour développer les réflexes et la motricité. On peut la pratiquer sur tout type de surface, mais uniquement sur du « dur » en compétition officielle. Contrairement au badminton, la pétéca se joue sans raquette, puisque les joueurs utilisent leurs deux mains pour frapper la pétéca aussi bien de la main que de la main gauche (jamais les deux en même temps ). La pétéca est un des rares sports ambidextres.

Pour découvrir[modifier | modifier le code]

Il faut tout d’abord apprendre à maîtriser la gestuelle.

La pétéca se frappe avec la paume de la main, et doit être projetée au-dessus du filet. Il faut la frapper en la poussant, mais sans l’accompagner, sans la « coller » ni la toucher deux fois. Un frappé est réussi lorsque, après s’être retournée sur elle-même dans une trajectoire plutôt tendue, la pétéca redescend socle en avant.

Le service est un geste simple d’envoi (service cuillère, pétéca frappée de bas en haut) ou smashé qui s'effectue derrière la ligne de fond de court, pieds décalés, jambe d’appui fléchie et en avant, épaules parallèles (à la ligne de fond de court par exemple). La pétéca se saisit par le petit rond en plastique, avec deux doigts (entre le pouce et l’index), plumes dirigées vers le camp adverse. La main qui la maintient ne doit pas bouger lors de la frappe car c’est elle qui va influencer la précision du tir. Pour vous entraîner, essayez tout d’abord de faire le plus d’échanges possibles avec votre partenaire. Une fois les rudiments maîtrisés, vous pourrez alors commencer les matchs.

Déroulement du jeu[modifier | modifier le code]

Le terrain : en simple il a pour dimensions 15 × 5,5 m, en double 15 × 7,5 m.

Le filet : en compétition, pour les hommes il s'établit à 2,43 m de hauteur, pour les femmes à 2,24 m comme pour la catégorie 13/15 ans et pour les enfants de 8 à 12 ans, à 2 m.

Nombre de jeux : 2 sets gagnants de 12 points ou au meilleur des 20 mns.

Points dans le jeu : une équipe marque un point uniquement sur son service. L’équipe qui attaque a 20 secondes pour marquer le point sinon le service passe à l’adversaire.

Changement de côté : quand une des deux équipes atteint 6 points où au bout de 10 mns.

Service : l’équipe qui marque le point d’un échange sert pour l’échange suivant. En double, le service est alterné entre les joueurs comme au badminton.

Fautes :

  • lorsque la pétéca retombe dans votre propre camp ou à l’extérieur du terrain, lignes exclues (si un joueur retourne une balle « faute », on considère que la pétéca est toujours en jeu) ;
  • lorsqu'elle passe en dessous du filet ;
  • lorsqu’elle est accompagnée et non frappée ;
  • lorsqu’elle est touchée des deux mains ;
  • si elle est touchée avec une autre partie du corps ou si elle est touchée 2 fois ;
  • lorsqu’un joueur passe ses mains du côté adverse ;
  • faute au service : si elle passe en dessous du filet, touche le filet ou tombe à l’extérieur du terrain (ou en double, lorsqu’elle est touchée par un autre membre de l’équipe avant de passer dans le camp adverse).

Infos annexes[modifier | modifier le code]

La pétéca est un sport traditionnel brésilien, qui était pratiqué par les indiens de la tribu « Tupi », bien avant l’arrivée des Portugais au Brésil.

Aujourd’hui, le Brésil compte plus d’un million de pratiquants et un peu plus de 15 000 clubs.

La Fédération Française de Pétéca (FFP) a été créée en février 1997 par Jean-François Impinna, international de rugby du Racing Club de France.

Il existe un dérivé de la pétéca qui se nomme l’Indiaka dont les volants et les règles diffèrent totalement de celles de la pétéca puisque le nombre de joueurs sur le terrain est plus important (comme le volley ball), les joueurs peuvent se faire des passes et le filet est aussi haut que celui du badminton.

En mai 2006, le premier championnat du monde de pétéca organisé ailleurs qu’au Brésil a eu lieu, c’était à Sannois en France.

À ce sujet, la France dispute tous les deux les championnats du monde qui généralement ont lieu au Brésil, aussi bien à Belo Horizonte qu’à Curitiba.

Ce sport élargit le champ des activités de coopération et d’engins volants avec filet.

Proche du badminton par l’utilisation d’un volant, par sa gestuelle et par ses règles, du volley-ball pour la hauteur du filet et de la pelote basque pour le jeu à main nue, la pétéca est un sport ludique idéal pour développer la motricité, l’agilité et la condition physique.

La pétéca permet de travailler :

  • l’habileté motrice (on ne frappe qu’avec des coups « droits » aussi bien de la main droite que de la main gauche),
  • la maîtrise des distances et des trajectoires (passage au-dessus d’un filet avec une seule frappe directe) et s’enseigne sous de nombreuses formes ludiques (jonglages, lancers dans des cerceaux, échanges entre deux joueurs avec ou sans filet et délimitation…).

La pétéca peut se pratiquer sur tout type de surfaces (gymnase, cour d’école…), en simple et en double.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :