Pèle-pomme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la cuisine <adjF> image illustrant les outils
Cet article est une ébauche concernant la cuisine et les outils.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Un pèle-pomme domestique.
Un pèle-pomme utilisé sur une pomme de terre.

Un pèle-pomme ou épluche-pomme[1] est un ustensile de cuisine conçu pour éplucher les pommes, ou tout autre fruit ou légume de forme similaire.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

La pomme est montée sur un axe mis en rotation par une manivelle, à la manière d'une pièce sur un tour.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le pèle-pomme est apparu aux États-Unis à la fin du XVIIIe siècle. La tradition veut que ce soit la première invention d'Éli Whitney, en 1778, alors qu'il n'était âgé que de treize ans. Mais le pèle-pomme a été breveté pour la première fois en 1803 par Moses Coates, de Pennsylvanie[2],[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « épluche-pommes », Grand dictionnaire terminologique, Office québécois de la langue française.
  2. (en) Ron Judd, « Americana to the core : The Apple Master », The Seattle Times,‎ (ISSN 0745-9696, lire en ligne) citant Thornton 2002.
  3. (en) Moses Coates, Brevet U.S. X425 : Cutting apples & paring / apple parer, publié le 14 février 1803, sur le site de l'USPTO.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Marion Levy, « There's Fascination In Apple Parers », The Antique Trader Weekly,‎  ; republié dans (en) Linda Campbell Franklin, 300 Years of Kitchen Collectibles, Books Americana, , 2e éd. (ISBN 0-89689-041-4), p. 25–30
  • (en) Don Thornton, Apple Parers, Thornton House, , 256 p. (ISBN 0-9641243-3-5)
  • (en) Don Thornton, « Apple Parers : A Slice of American History », Gastronomica: The Journal of Food and Culture, Berkeley, University of California Press, vol. 2, no 1,‎ , p. 58–61 (ISSN 1529-3262, DOI 10.1525/gfc.2002.2.1.58)

Lien externe[modifier | modifier le code]