Oxatis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Oxatis
Effectif 175 (2017)[1]

Chiffre d’affaires 9,6 millions d'euros[1]

Oxatis est une entreprise française basée à Marseille créée en 2001 par Marc Schillaci et Marc Heurtaut.

La société édite et développe une solution de création de site de vente en ligne en mode SaaS[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Marc Schillaci et Marc Heurtaut fondent la société[3].

Ingénieur de formation, Marc Schillaci fonde la société en s’associant avec un de ses anciens collaborateurs, Marc Heurtaut, qui prend en charge la direction technique de la plateforme e-commerce. Dès sa création en 2001, la spécificité d’Oxatis réside dans la volonté de ses fondateurs de mettre à la disposition des PME une solution en mode SaaS qui donne la possibilité aux entrepreneurs de créer et d’administrer un site e-commerce en disposant du même niveau fonctionnel que les acteurs majeurs du secteur (e.g. Cdiscount).

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Les fonctionnalités de la plateforme sont mutualisées et permettent aux PME et aux entrepreneurs d'exercer une activité e-commerce avec des niveaux d'utilisabilité similaires aux sites de référence de la Fevad comme Amazon.

Ces fonctionnalités (e.g gestion de catalogue, graphisme, marketing, référencement, hébergement) sont mises à jour automatiquement conformément au mode SaaS. Les produits présents sur les sites e-commerce créés via cette plateforme sont exportables sur des places de marché comme Amazon, et accessibles via une version mobile. Le système permet de connecter les sites e-commerce à un progiciel de gestion intégré (e.g Sage, ebp, etc ) pour administrer directement le site depuis la gestion commerciale.

Oxatis propose également un ensemble de webservices et d’ API qui permet aux développeurs de créer de nouveaux services et de nouvelles fonctionnalités disponibles dans un AppStore.

Internationalisation et langues disponibles[modifier | modifier le code]

La société dispose de trois filiales européennes basées à Londres, Barcelone et Milan et de plusieurs bureaux en France dont Paris, Lyon et Bordeaux.

Cette solution e-commerce est majoritairement utilisée en Europe en quatre langues principales : Français, Anglais, Espagnol et Italien.

Le périmètre fonctionnel s'adapte aux spécificités locales : langues, devises, unités de mesures, frais de port, taxes, etc.

Concurrents[modifier | modifier le code]

Deux types de sociétés proposent des solutions de création de site e-commerce concurrentes :

  • Les solutions hébergées qui fonctionnent de manière similaire en mode SaaS et dont l’accès dépend d'un abonnement mensuel.(e.g Shopify, BigCommerce, Volusion)
  • Les solutions de type « open source » qui permettent la mise en œuvre d’un site e-commerce à partir du recodage et du paramétrages de modules en libre accès, gratuits ou payants, que l’e-marchand héberge lui-même (e.g.Prestashop, Magento, Wordpress avec un plug-in e-commerce)

Financement & acquisitions[modifier | modifier le code]

Financement[modifier | modifier le code]

La société a effectué 4 levées de fonds :

  • Une première levée de fonds en mai 2008 pour un montant de 2 millions d’euros auprès d’A+ finance.
  • Une deuxième levée de fonds en juin 2010 pour un montant de 4 millions d’euros auprès d’OMNES et A+ finances.
  • Une troisième levée de fonds en décembre 2013 pour un montant de 3,6 millions d’euros auprès de ses investisseurs historiques.
  • Une quatrième levée de fonds en octobre 2016 de 5 millions auprès de ses investisseurs historiques et de Sofiouest.

Ces fonds ont été utilisés pour développer la plateforme SaaS tant sur le plan matériel que logiciel, accélérer le développement international et structurer l’entreprise

Acquisitions[modifier | modifier le code]

  • En 2012, Oxatis annonce le rachat de son principal concurrent britannique (Actinic)[4]
  • En 2014, la société reprend la division e-commerce de l’éditeur du logiciel de gestion Sage[5].
  • En 2015, la société rachète son concurrent espagnole (Xopie)[4].
  • En 2018, la société rachète son principal concurrent français (Power boutique), également éditeur d'une solution e-commerce SaaS[6].

Ressources humaines[modifier | modifier le code]

Au 1er janvier 2018, la société compte 187 collaborateurs répartis sur plusieurs sites en France et en Europe.

Elle entre, en 2017, à la 20e place du top 100 des entreprises qui recrutent dans le numérique[7].

Études & Publications: profil du e-commerçant[modifier | modifier le code]

Depuis 2007 la société publie en partenariat avec la FEVAD et KPMG le "profil des e-commerçant spécial TPE/PME"

Cette étude est réalisée sur un échantillon de 2100 e-commerçants extraits de la base d’utilisateurs de la solution Oxatis.

L’étude permet de comprendre dans quels contextes, socio-économique et socio-technique, s’inscrit la progression du e-commerce et d’identifier les représentations et les attentes des TPE/PME relatives à l’internet marchand[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « OXATIS: première étape de son introduction en Bourse », sur capital.fr, (consulté le 11 avril 2018).
  2. (en) Wu, L., Garg, S. K., & Buyya, R, « resource allocation for software as a service provider (SaaS) in cloud computing environments », Proceedings of the 2011 11th IEEE/ACM International Symposium on Cluster, Cloud and Grid Computing (pp. 195-204). IEEE Computer Society,‎
  3. Flore Fauconnier, « La solution e-commerce Oxatis entame une procédure d'introduction en bourse », sur lsa-conso.fr, (consulté le 11 avril 2018).
  4. a et b Paul Molga, « Oxatis consolide son leadership européen dans l'e-commerce », sur lesechos.fr, .
  5. « Sage se déleste de ses logiciels d'e-commerce au profit d'Oxatis », sur https://www.distributique.com/actualites/lire-sage-se-deleste-de-ses-logiciels-d-e-commerce-au-profit-d-oxatis-21699.html,
  6. « SaaS - oxatis rachete powerboutique », sur www.lsa-conso.fr, (consulté le 26 juillet 2018)
  7. « Le Top 100 des entreprises qui recrutent dans le numérique en 2017 », sur www.frenchweb.fr,
  8. « Le profil des PME/TPE du e-commerce », sur www.fevad.com,