Oxalis acetosella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Oxalis petite oseille

Oxalis acetosella auct. non L. non accepté dont un nom accepté est Oxalis montana (vit en Amérique du Nord).

Oxalis acetosella L., l’Oseille des bois, l’Oxalide des bois, l’Oxalide petite Oseille, l'Oxalis des bois ou l’Oxalis petite oseille, est une plante herbacée pérenne du genre des Oxalis de la famille des Oxalidacées. Elle est parfois appelée Alleluia, Pain-de-coucou ou Surelle. Elle fleurit d'avril à mai lorsque chante le coucou, d'où son nom vernaculaire[1]. Elle pousse surtout en sous-bois.

Les feuilles sont formées de trois folioles en formes de cœur, pliées en leur milieu. La tige est rouge-brun. Durant la nuit ou en cas de pluie, les feuilles et les fleurs se contractent.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Données d'après : Julve, Ph., 1998 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 23 avril 2004.

Usages[modifier | modifier le code]

Usage culinaire[modifier | modifier le code]

L'oxalis des bois est utilisé en cuisine pour son goût acidulé. A haute dose cette plante est néanmoins toxique (contient de l'acide oxalique) mais cela reste à nuancer, chez l'humain, la dose orale LDLo (lowest published lethal dose) étant de 600 mg·kg[2].

La cueillette s'effectue presque toute l'année pour les feuilles, en avril-mai pour les fleurs et en mai-juin pour les jeunes fruits.

Usage médical[modifier | modifier le code]

Propriétés médicinales : rafraîchissantes et dépuratives en quantités modérées.

En phytothérapie, L'oxalis des bois est traditionnellement utilisée pour son action diurétique et antiscorbutique. On emploie également les feuilles en quantités modérées pour lutter contre la fièvre ou comme dépuratif

Galerie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Couplan, Les plantes et leurs noms. Histoires insolite, Éditions Quae, (lire en ligne), p. 93.
  2. (en) Oxford University, « Safety Officer in Physical Chemistry », sur Safety (MSDS) data for oxalic acid dihydrate,

Liens externes[modifier | modifier le code]