Sous-bois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
En forêt feuillue ou mixte de zone froide ou tempérée, en fin d'hiver et avant que la feuillaison des arbres ne privent le sol de soleil, plusieurs espèces de plantes développent une floraison brève mais intense. Ici, aspect printanier d'un sous-bois de ficaire (Ranunculus ficaria) en fleurs
Tapis de jacinthes en sous-bois, autre espèce typique de la biodiversité forestière du sous-bois

Le sous-bois est tout l'espace (volume) de la forêt qui croît entre le sol et le dessous des houppiers des arbres de la canopée.

Les strates du sous-bois[modifier | modifier le code]

On y trouve trois strates forestières :

Écologie[modifier | modifier le code]

Le sous-bois abrite des habitats naturels ou semi-naturels caractérisés par un sol, un éclairement, des zones thermo-hygrométriques et des micro-climats variant selon l'altitude, les latitudes et les types de forêts, mais toujours spécifiques.

Le microclimat y est beaucoup plus stable que sur la canopée ou dans les clairières. Les UV y sont filtrés par la canopée. Le vent y est moins ressenti (avec donc moins de pouvoir déshydratant, mais une pluviométrie moindre en raison de l'interception par les feuilles d'une parti des eaux météoritiques (moindrement sous les arbres à feuilles caduques ou sous certains résineux perdant leurs aiguilles en hiver). En zone tempérée la lumière pénètre le sous-bois en hiver et au printemps, permettant une expression de la strate herbacée plus vigoureuse que sous la forêt tropicale dense où cette strate ne s'exprime que dans les trouées de lumière entretenues par les chablis ou parfois par le passage de grands herbivores (éléphants, girafes, etc.)

C'est aussi là que s'accumulent les feuilles mortes et aiguilles de résineux qui, avec le bois-mort formeront l'humus forestier.

C'est une zone (niche écologique où vivent de nombreuses espèces, de mammifères notamment. Il peut être provisoirement ou définitivement écologiquement fragmenté par de grandes clairières, des coupes rases, des tranchées déboisées pour le passage de lignes à haute tension, oléoducs ou gazoducs, canaux et enfin surtout par les routes forestières.

Dans les forêts exploités par l'homme, le sous-bois d'un même type de forêt présentera un aspect visuel et des caractéristiques paysagères et écologiques très différentes selon que la sylviculture ait été orientée vers une gestion en futaie avec coupes rases, en taillis (avec ou sans coupes rases), en taillis sous futaie, avec plantation ou régénération naturelle, avec un plus ou moins grands respects pour le bois-mort et l'humus.

Dans les jardins publics et petits bois, c'est une zone qui si elle et trop « entretenue » ou accessibles aux chats, rats, dérangement peut être en situation de piège écologique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]