Owen Wister

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un écrivain américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Owen Wister

Owen Wister (14 juillet 186021 juillet 1938) était un écrivain américain dont l'œuvre s'inspire du Far West. Il est né à Philadelphie mais fit ses études en Suisse et au Royaume-Uni, avant de revenir dans son pays. Il fréquenta l'université Harvard.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • The Dragon of Wantley: His Tale (1892)
  • Lin McLean (1897)
  • The Virginian: A Horseman of the Plains (1902)
    Publié en français sous le titre Le Cavalier de Virginie, Verviers, Gérard, coll. Marabout no 97, 1958 ; réédition, Paris, Seghers, coll. Nouveaux horizons no 38, 1964
  • Philosophy 4: A Story of Harvard University (1903)
  • A Journey in Search of Christmas (1904)
  • Lady Baltimore (1906)
  • Padre Ignacio: or, the Song of Temptation (1911)
  • Romney: And Other New Works about Philadelphia (roman inachevé écrit en 1912–1915; paru en 2001)

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Red Men and White ou Salvation Gap and Other Western Classics (1895)
  • The Jimmyjohn Boss and Other Stories (1900)
  • Members of the Family (1911)
  • Safe in the Arms of Croesus (1927)
  • When West Was West (1928)
  • The West of Owen Wister: Selected Short Stories (1972)

Poésie[modifier | modifier le code]

  • The Pale Cast of Thought (1890)
  • From Beyond the Sea (1890)
  • Autumn on Wind River (1897)
  • In Memoriam (1902)
  • Done In the Open (1902)
  • Serenade (1910)
  • Indispensable Information for Infants: Or Easy Entrance to Education (1921)

Le Saturday Evening Post, référencé volume 188, Philadelphie, 3 juillet 1915, Number 1 est un numéro spécial qui tire sur 9 pages une contribution de Wister sous le titre « The pentecost of calamity. » Il relate un voyage de l'auteur en Allemagne alors que la guerre se prépare. Ce long article a été traduit en français « La Pentecôte du Malheur », chez Thomas Nelson and sons, 189 rue Saint-Jacques à Paris. Brochure in-octavo de 29 pages, non datée.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :