Ouchebti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ouchebtis)
Troupe d'ouchebtis de Memphis au nom de Néferibrêheb. Louvre-Lens dans la Galerie du temps

Les ouchebtis ou chaouabtis sont des statuettes funéraires qui forment une partie importante du mobilier funéraire égyptien. Ils ont remplacé le sacrifice de serviteurs qui n'a existé que pendant la Ire dynastie, avant de diminuer lentement et de disparaître.

De l'origine jusqu'à 1000 avant notre ère, on les désigne sous le nom de chaouabtis (ou « chabtis »). Ils ne sont appelés ouchebtis que par la suite[1].

Ces statuettes représentent les serviteurs funéraires qui devaient répondre[2] à l’appel d’Osiris et remplacer le mort dans les travaux des champs de l’au-delà.

Suivant le statut social du défunt, les statuettes funéraires sont en terre cuite, en pierre, en bronze, en bois ou en terre émaillée, verte ou bleue et représentent le défunt, soit en position osiriaque (momiforme), soit vêtu du vêtement qu'il portait dans la vie de tous les jours. Elles sont souvent munies d'instruments aratoires pour travailler la terre.

Les statuettes funéraires étaient placées dans la tombe en grand nombre (il y avait normalement une pour chaque jour de l'année). On en a retrouvé quatre cent treize dans le tombeau de Toutânkhamon.

La collection du Louvre, avec plus de 4 200 statuettes funéraires, représente environ 1/10 des antiquités égyptiennes conservées au Musée du Louvre[3].

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques François Aubert, Histoire des statuettes funéraires égyptiennes, Éditions de la Bibliothèque nationale de France
  2. ouchebti signifie « répondant »
  3. Jean-Luc Bovot, Chaouabtis, des travailleurs pharaoniques pour l'éternité, Paris, Département des antiquités égyptiennes du Musée du Louvre, Éditions de la Réunion des musées nationaux, (ISBN 2-7118-4607-5)
    Exposition au Musée du Louvre du 7 mars au 30 juin 2003