Architecture militaire de l'Égypte antique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'architecture militaire de l'Égypte antique est apparue à l'aube de l'histoire de ce pays, comme en témoigne l'iconographie de la période prédynastique. On trouve en effet, datant de cette période, des représentations de forteresses ou de villes fortifiées sur la palette au taureau[1] ou encore la palette dite du « tribut libyen »[2]. Les plus anciennes forteresses connues sont d'époque thinite et se situent à Hiérakonpolis et el-Kab. Elles connurent sans doute un développement important durant l'Ancien Empire bien qu'aucune de celles-ci ne nous soit parvenue.

Cet art a atteint son apogée au Moyen Empire avec l'édification des grandes forteresses nubiennes que les souverains du Nouvel Empire ne firent que réhabiliter. Il semble toutefois que certaines forteresses situées entre le Sinaï et l'Égypte rivalisaient en dimensions avec celles-ci, comme le prouve la récente découverte de la forteresse de Tharo.

Les origines de l'architecture militaire[modifier | modifier le code]

Les forteresses de l'Ancien Empire[modifier | modifier le code]

Les forteresses du Moyen Empire[modifier | modifier le code]

Les forteresses du Nouvel Empire[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Musée du Louvre, n°E 11255
  2. Musée du Caire, CGC 14238
  3. Quelques-unes figurant sur ce papyrus ont l'attribution certifiée, cf. J.Vercoutter, p. 187
  4. D. Dunham

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]