Otto Aasen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aasen.
image illustrant le saut à ski image illustrant une personnalité image illustrant norvégien
Cet article est une ébauche concernant le saut à ski et une personnalité norvégienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Otto Aasen Pix.gif
Otto Aasen.jpg

Otto Aasen
Contexte général
Sport saut à ski, combiné nordique, ski de fond
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Norvège norvégienne
Naissance
Lieu de naissance Fåberg (en)
Décès (à 89 ans)
Lieu de décès Rjukan
Palmarès
Or Arg. Bro.
Championnats du monde 0 1 0
Championnat de Norvège de combiné nordique 1 4 2
* Dernière mise à jour : 30/06/2014

Otto Aasen, né le et décédé le , était un sauteur à ski, fondeur et spécialiste du combiné nordique norvégien. Il a remporté la Médaille Holmenkollen en 1919.

Biographie[modifier | modifier le code]

Otto Aasen a remporté deux fois le combiné nordique au festival de ski d'Holmenkollen (1917 et 1918) ce qui lui a permis, en 1919, de recevoir la médaille Holmenkollen[1]. Il a également remporté en 1918 son premier et seul championnat de Norvège (en combiné nordique). En 1926, il a termine 2edu saut à ski au Championnats du monde de ski nordique à Lahti derrière Jacob Tullin Thams et devant Georg Østerholt. Lors de ces championnats du monde, il termine 4e du combiné.

Otto Aasen a déménagé à Rjukan en 1916 et a travaillé pour Nork Hydro jusqu'en 1964. Il est mort en 1983 à 89 ans.

Résultats[modifier | modifier le code]

Championnats du monde de ski nordique[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Finlande Lahti 1926
Saut à ski médaille d'argent, Coupe du Monde Argent
Combiné nordique 4e

Championnat de Norvège[modifier | modifier le code]

Festival de ski d'Holmenkollen[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. J.V., « Otto Aasen », Aftenposten,‎