Ottavio Semini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un graveur image illustrant un peintre image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un graveur et un peintre italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ottavio Semini
9413 - Milano - S. Angelo - Cappella della Misericordia - Foto Giovanni Dall'Orto 22-Apr-2007.jpg

Couronnement de Marie, chapelle de la Miséricorde, église de Sant'Angelo, à Milan

Naissance
Décès
Activités

Ottavio Semini ou Ottavio Semino, né à Gênes vers 1530 et mort à Milan en 1604, est un graveur et un peintre italien de la fin de l'ère maniériste, actif principalement à Gênes et Milan au XVIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ottavio Semini s'est formé à Gênes auprès de son père Antonio Semini et a été influencé par le maniérisme de Perino del Vaga.

Il se rendit à Rome afin d'étudier le style de Raphaël[1].

Assisté par son frère Andrea dans de nombreux travaux, il a été contraint de quitter Gênes à la suite d'un homicide et par la suite a conduit une vie dissipée à Milan où il se lia d'amitié avec Giovanni Paolo Lomazzo et adhéra à son extravagante académie (Accademia dei Facchini della Val di Blenio).

Paolo Camillo Landriani a été l'un de ses élèves.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • L'Enlèvement des sabines, palais Doria,
  • La Conversion de saint Paul
  • Il Conciclio degli Dei (Le concile des Dieux), détruit durant la Seconde Guerre mondiale, salon du Palazzo Marino, Milan.
  • Décor du réfectoire et de la contrefaçade de la Certosa de Pavie.
  • Fresques du Palazzo Lomellino et du Palazzo Spinola, Gênes.
  • Fresques de la chapelle de l'église san Maurizio (après 1571), Monastero Maggiore, Milan
  • Fresques de la chapelle san Girolamo (la Misericordia), église de San Angelo, Milan.
  • Fresques des chapelles des églises de Santa Maria delle Grazie et San Marco, Milan.
  • L'enlèvement des Sabines, l'Histoire d'Amour et Psyché (réalisés avec son frère Andrea), Palazzo Pallavicini Cambiaso, Gênes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Galerie du Musée Napoléon Par Antoine Michel Filhol, Armand Charles Caraffe, Joseph Lavallée, page 25, 1815, Paris [1]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) John Denison Champlin, Charles Callahan Perkins, Cyclopedia of Painters and Paintings vol IV, John Denison Champlin, Charles Callahan Perkins, (réimpr. Scribner and Sons), 170 p.
  • (it)E. Parma, Pittori a Genova nella seconda metà del Cinquecento, en La pittura in Liguria: il Cinquecento, par le soin de E. Parma, Gênes 1999, ad indicem
  • (it)G. Bora, Milano nell’età di Lomazzo e S. Carlo: riaffermazione e sopravvivenza di una cultura, in Rabisch. Il grottesco nell’arte del Cinquecento, catalogue de l'exposition par les soins de M. Kahn-Rossi et F. Porzio,pages 37-56, Milan 1998.

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]