Oswald Kaduk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Oswald Kaduk
Naissance
Königshütte
Décès (à 90 ans)
Langelsheim
Allégeance Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Arme Flag of the Schutzstaffel.svg Waffen-SS
Grade SS-Oberscharführer
Années de service 1940-1945
Conflits Seconde Guerre mondiale

Oswald Kaduk, né le à Königshütte et mort le à Langelsheim[1] était un SS-Oberscharführer, Rapportführer au camp de concentration d'Auschwitz.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un forgeron, il grandit en Haute-Silésie. Il fait un apprentissage de boucher en 1924 et travaille dans un abattoir local.

En 1939, il entre dans la SS, puis en 1940 dans les Waffen-SS. Il est envoyé sur le Front de l'Est, mais en raison de diverses maladies et séjours dans les hôpitaux militaires, il est affecté au camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz en 1941. Il est tout d'abord chargé de la surveillance puis, en 1942, il devient Blockführer (responsable de block), puis Rapportführer[2],[1], succédant à Gerhard Palitzsch. Il est décrit par Hermann Langbein comme « le cogneur le plus tristement célèbre du camp »[3].

Après la capitulation de l'Allemagne, il travaille dans une usine de sucre à Löbau. En décembre 1946, il est reconnu par un ancien prisonnier et est arrêté par une patrouille militaire soviétique. En 1947, un tribunal militaire soviétique le condamne à 25 ans de travaux forcés, mais il est libéré en avril 1956[4].

En juillet 1959, Kaduk est à nouveau arrêté et paraît au procès d'Auschwitz à Francfort, où il est l'un des principaux accusés. Le 19 août 1965, le tribunal le condamne à la réclusion à perpétuité pour dix cas de meurtres et au moins mille cas de meurtres en groupe.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (de) « Oswald Kaduk Kurzportait », sur auschwitz-prozess-frankfurt.de (consulté le 10 mars 2018).
  2. Steckel, Ronald. Auschwitz, Stimmen. Delta Music & Entertainment. (ISBN 3-86538-505-2). Cited in Aktenzeichen: 4 Ks 2/63 - Eine Lange Nacht über den 1. Frankfurter Auschwitz-Prozess 1963-1965. Retrieved on 2008-08-26.
  3. (de) Hermann Langbein, Die Stärkeren : Ein Bericht aus Auschwitz und anderen Konzentrationslagern, Cologne, Bund-Verlag, (ISBN 3766305425), p. 250.
  4. (de) Joachim Wolf, "Leugnen aus Tradition - Die Frankfurter Auschwitz-Prozesse", Bundeszentrale für politische Bildung. Consulté le 28 juillet 2008.