Orchestre philharmonique de Rotterdam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Orchestre philharmonique de Rotterdam
Rotterdams Philharmonisch Orkest
Image illustrative de l'article Orchestre philharmonique de Rotterdam
L'orchestre philharmonique de Rotterdam au De Doelen.

Pays de résidence Pays-Bas
Ville de résidence Rotterdam
Lieux d'activité De Doelen
Années d'activité 1918-présent
Type de formation Orchestre symphonique
Genre Musique classique
Direction Yannick Nézet-Séguin
Création 1918
Structure de rattachement Rotterdam
Site web (nl) (en) rotterdamsphilharmonisch.nl

L'Orchestre philharmonique de Rotterdam (en néerlandais : Rotterdams Philharmonisch Orkest) est un orchestre symphonique néerlandais en résidence à Rotterdam.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il est fondé en 1918. Le chef d'orchestre, Eduard Flipse, qui dirige l'orchestre de 1930 à 1962, le transforme progressivement en un ensemble professionnel. L'orchestre est ensuite dirigé par Edo de Waart (1967-1979), puis par David Zinman (1979-1982). Il obtient une reconnaissance internationale.

Depuis 1966, il est en résidence à la salle de concert De Doelen[1]. Depuis 2010, il est également orchestre invité au Théâtre des Champs-Elysées à Paris. Entre les concerts donnés à Rotterdam et les concerts donnés à l'extérieur, les programmes éducatifs et scolaires, son audience est de 150 000 à 200 000 auditeurs par an[1].

Chefs d'orchestre[modifier | modifier le code]

Enregistrements[modifier | modifier le code]

Les premiers enregistrements de musique par l'orchestre de Mahler, se déroulent dans les années 1950, sous la direction d'Eduard Flipse. L'orchestre est sous contrat avec Deutsche Grammophon et BIS Records, il a aussi réalisé des disques, dans les années passées, avec EMI et Virgin Classics. L'orchestre a par ailleurs créé son propre label, Rotterdam Philharmonic Vintage Recordings, pour la diffusion de ses propres enregistrements historiques[1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « About the Orchestra » (consulté le 3 décembre 2017).
  2. Marie-Aude Roux, « Yannick Nézet-Séguin : « Je me transforme en insecte pollinisateur » », Le Monde,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]