Opérateur de compétence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

En France, un OPérateur de COmpétences (OPCO) est un organisme agréé par l'état chargé d’accompagner la formation professionnelle. Ces organismes remplacent progressivement depuis le , les 20 O.P.C.A. dans le cadre de la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », qui réforme en profondeur le système de la formation professionnelle[1],[2].

Missions des OPCO[modifier | modifier le code]

Les OPCO ont pour mission[1] :

  • d’assurer le financement des contrats d’apprentissage et de professionnalisation, selon les niveaux de prise en charge fixés par les branches professionnelles ;
  • d’apporter un appui technique aux branches professionnelles pour :
    • établir la gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences (GPEC) ;
    • déterminer les niveaux de prise en charge des contrats d’apprentissage et des contrats de professionnalisation ;
    • les accompagner dans leur mission de certification (construction des référentiels de certification qui décrivent précisément les capacités, compétences et savoirs exigés pour l’obtention de la certification visée) ;
  • de favoriser la transition professionnelle des salariés, notamment par la mise en œuvre du compte personnel de formation dans le cadre des projets de transition professionnelle.
  • d’assurer un service de proximité au bénéfice des très petites, petites et moyennes entreprises, permettant :
    • d’améliorer l’information et l’accès des salariés de ces entreprises à la formation professionnelle ;
    • d’accompagner ces entreprises dans l’analyse et la définition de leurs besoins en matière de formation professionnelle, notamment au regard des mutations économiques et techniques de leur secteur d’activité.

Les 11 OPCO[modifier | modifier le code]

  • Opco Commerce (vente, négoce, commerce de détail, commerce de gros…)[3],
  • Atlas (assurances, banques, finances)[4],
  • Santé (hospitalisation, établissements médico-sociaux…)[5],
  • AFDAS (presse, édition, cinéma, casino, musique, spectacle vivant, sport, tourisme, radio, audiovisuel, télécommunication…)[6],
  • Cohésion sociale (centres socio-culturels, animation, insertion, Pôle emploi, régie de quartier, HLM,…)[7]
  • EP, Entreprises de proximité (artisanat, professions libérales…)[8]
  • AKTO, l'OPCO des entreprises et salariés des services à forte intensité de main-d’œuvre (chaînes de restaurants, portage salariale, enseignement privé, restauration rapide, activité du déchet, travail temporaire…)[9]
  • OCAPIAT (les entreprises et exploitations agricoles, les acteurs du territoire et les entreprises du secteur alimentaire…)[10]
  • OPCO 2i (industrie, métallurgie, textile…)[11]
  • Construction (bâtiment, travaux publics)[12]
  • Mobilité (ferroviaire, maritime, automobile, transport de voyageur, tourisme…)[13]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle, « Les opérateurs de compétences (OPCO) », sur Ministère du Travail, (consulté le 27 septembre 2019)
  2. LOI n° 2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, (lire en ligne)
  3. Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle, Arrêté du 29 mars 2019 portant agrément d'un opérateur de compétences (OPCO Commerce), (lire en ligne)
  4. Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle, Arrêté du 29 mars 2019 portant agrément d'un opérateur de compétences (ATLAS), (lire en ligne)
  5. Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle, Arrêté du 29 mars 2019 portant agrément d'un opérateur de compétences (Santé), (lire en ligne)
  6. Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle, Arrêté du 29 mars 2019 portant agrément d'un opérateur de compétences (AFDAS), (lire en ligne)
  7. Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle, Arrêté du 29 mars 2019 portant agrément d'un opérateur de compétences (Cohésion sociale), (lire en ligne)
  8. Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle, Arrêté du 29 mars 2019 portant agrément d'un opérateur de compétences (entreprises de proximité), (lire en ligne)
  9. Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle, Arrêté du 29 mars 2019 portant agrément d'un opérateur de compétences (entreprises et salariés des services à forte intensité de main-d'œuvre), (lire en ligne)
  10. Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle, Arrêté du 29 mars 2019 portant agrément d'un opérateur de compétences (OCAPIAT), (lire en ligne)
  11. Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle, Arrêté du 29 mars 2019 portant agrément d'un opérateur de compétences (OPCO 2i), (lire en ligne)
  12. Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle, Arrêté du 29 mars 2019 portant agrément d'un opérateur de compétences (Construction), (lire en ligne)
  13. Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle, Arrêté du 29 mars 2019 portant agrément d'un opérateur de compétences (Mobilité), (lire en ligne)