Olympe Pélissier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pélissier.
Étude d'Olympe Pélissier par Horace Vernet pour son tableau Judith et Holopherne.
Horace Vernet : Judith et Holopherne.

Olympe Pélissier (née Olympe Louise Alexandrine Descuillers[1] à Paris le 9 mai 1799, morte le 22 mars 1878 (à 78 ans) à Paris) était le modèle du peintre Horace Vernet. Elle posa notamment pour lui en 1830, pour une étude du personnage de Judith dans le tableau Judith et Holopherne. Elle fut également la seconde femme de Gioachino Rossini qu'elle épousa le 16 août 1846, après avoir été, vers 1830, l'une des liaisons passagères d'Honoré de Balzac.

Sous la Restauration, Olympe Pélissier était une personnalité très en vue à Paris, où elle tenait salon. Parmi ses admirateurs, elle comptait Émile de Girardin, le baron Schikler, oscillant entre le monde des salons et le demi-monde des femmes entretenues. Elle rencontra Rossini en 1840, au moment où il se séparait de sa première femme, Isabella Colbran. Olympe prit alors en main les affaires du compositeur, et cela jusqu'à la mort d'Isabella. Elle vécut ensuite avec Rossini à Passy.c est aussi une pute qui baise tout le monde don honore de balzac.

Postérité[modifier | modifier le code]

En 1974, son personnage a été interprété par Claudine Coster dans un téléfilm retraçant la vie d'Eugène Sue, sur un scénario de Jean-Louis Bory et une réalisation de Jacques Nahum[2]. Le rôle d'Eugène Sue y est interprété par Bernard Verley et celui de Balzac par Jacques Ferrières.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Vassor, « Olympe Louise Alexandrine Descuillers dite : OLYMPE PELISSIER »,‎ 3 mars 2007
  2. (en) « Eugène Sue (1974) (TV) », sur imdb.com (consulté le 9 novembre 2012)