Olivier Saint-Amand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Olivier Saint-Amand
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (51 ans)
EnghienVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique

Olivier Saint-Amand, né le à Enghien, est un homme politique belge de langue française, membre d'Ecolo.

Enseignant de formation, il a travaillé comme instituteur pendant 12 ans. Il prône une approche globale en pédagogie, inspirée des pédagogies du projet, actives et différenciées. Il a eu l'occasion de travailler pendant plusieurs années à l'Ecole Saint Dominique de Schaerbeek qui se caractérise par son esprit de recherche en matière pédagogique et par "son souci de former des jeunes capables de s’insérer dans la société autant que de la remettre en question".

En février 2000, il crée le groupe local d'Ecolo Enghien avec un petit cercle de personnes qui sont en rupture avec une vision de la politique éloignée des préoccupations de la population. Actif dans le monde associatif (notamment les magasins du Monde-Oxfam) et sportif, il est élu conseiller communal en octobre 2000. Il devient échevin dans une majorité Arc-en-ciel (MR-PS-Ecolo), début 2001.

Très présent sur le terrain, dans chacun de ses domaines de compétence - culture, environnement, citoyenneté - il privilégie l'implication directe des citoyens. Ainsi, le monde associatif est largement concerné par la création du Centre culturel d'Enghien en 2002 ; les agriculteurs, chasseurs, pêcheurs et environnementalistes se réunissent au sein d'une commission qui donnera naissance au Plan Communal de Développement de la Nature en 2008 et la dynamique participative est soutenue et encouragée dans les quartiers (création de 30 comités de quartier entre 2001 et 2007).

En 2006, Olivier Saint-Amand est réélu avec un nombre de voix de préférence multiplié par 3,5 par rapport au scrutin précédent. Il est devenu l'une des figures les plus influentes du paysage politique local. Il est responsable des travaux publics.

Le 7 juin 2009, il est élu député wallon et député de la Communauté française de Belgique, pour la circonscription électorale de Soignies. Sous sa conduite, et en collaboration avec la conseillère communale louviéroise, Muriel Hanot, la percée du parti Ecolo est particulièrement significative dans les cantons d'Enghien (22,5 % des voix) et de La Louvière, bastion traditionnel du PS.

Olivier Saint-Amand siège alors au Parlement wallon. Il y est tout particulièrement actif dans la Commission des affaires intérieures où il milite pour une démocratisation accrue des pouvoirs locaux, notamment avec ouverture à la participation citoyenne. Il a également été désigné à la vice-présidence du Parlement de la Communauté française. Dans cette instance, il se consacre prioritairement à la thématique de l'éducation.

Le 14 octobre 2012, le parti Ecolo se positionnant comme second parti à l'issue des élections communales à Enghien, Olivier Saint-Amand conclut une alliance lui permettant d'écarter du pouvoir le premier parti en nombre de suffrages et est dès lors nommé bourgmestre de la ville d'Enghien où Ecolo effectue une progression de près de 10 % par rapport aux élections communale de 2006. Avec un score personnel de 1052 voix de préférence, il est le candidat qui rassemble le plus de suffrages sur son nom. Conformément aux statuts de son parti qui interdisent le cumul de deux mandats électifs, Olivier Saint-Amand abandonnera son poste de député pour se consacrer pleinement à l'exercice de son mandat local.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

  • Conseiller communal d'Enghien (2001-)
    • Échevin (2001-2012)
    • Bourgmestre (2012-)
  • Député wallon (2009-2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]