Olivette Otele

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Olivette Otele (née en 1970) est une universitaire d'origine camerounaise. Soutenue en 2005 à la Sorbonne, sa thèse, intitulée Mémoire et politique: l'enrichissement de Bristol par le commerce triangulaire, objet de polémique, s'intéresse aux actualisations divergentes de la traite négrière par, d'un côté, les descendants des esclavagistes, de l'autre, la communauté noire « dans une société Britannique qui prône le multiculturalisme et essaie de définir ce qu'est l'identité britannique (Britishness) »[1]. En octobre 2018, suite à sa nomination par l'Université de Bath Spa, elle devient la première femme noire à occuper la présidence d'une chaire d'histoire au Royaume-Uni[2].

Éducation et débuts[modifier | modifier le code]

Otele est d'origine camerounaise[3]. Elle étudie à l'Université de la Sorbonne, où elle travaille sur l'histoire coloniale et post-coloniale de l'Europe[4]. Elle obtient sa licence en Littérature en 1998 et son master en 2000[4]. Elle termine son mémoire de recherche en doctorat intitulé, Mémoire et politique : l'enrichissement de Bristol par le commerce triangulaire, objet de polémique en 2005[5]. Dans son mémoire, elle s'intéresse aux troubles historiques liés à la traite des esclaves à Bristol. Elle croit que la chose la plus importante que l'histoire lui a apprise est la gentillesse[6]. Sa plus grande influence est l'historien congolais Elikia M'Bokolo[7].

Carrière[modifier | modifier le code]

Après avoir terminé ses études doctorales, Otele est nommée professeure associée à l'Université Paris XIII[8],[9]. Elle travaille sur l'identité britannique au Pays de Galles et ce que cela signifie d'être britannique, gallois et noir[10].

En 2018, Otele devient la première femme noire à être professeur d'Histoire au Royaume-Uni[3],[11]. Concernant sa nomination, elle espère que cela « ouvrira la porte à de nombreuses femmes qui travaillent dur, et plus particulièrement aux femmes noires dans le monde universitaire »[11]. Elle bénéficie de subventions de recherche décernées à la diaspora africaine[12],[13]. Elle s'intéresse à la façon dont les sociétés de Grande-Bretagne et de France donnent la citoyenneté[4]. Elle étudie aussi le commerce triangulaire[14],[15]. Otele donne une conférence lors de la Week-end Historique de Winchester en 2018, intitulée How Africans changed Early Modern Europe[16]. Elle parle de personnalités africaines et européennes importantes qui ne sont pas présentes dans les livres d'Histoire[16].

Elle est membre de la Royal Historical Society et membre du conseil des Historiens Contre l'Esclavage[8].

Otele écrit pour The Conversation et le Times Higher Education[17]. Elle contribue aussi à plusieurs ouvrages, dont :

  • Liberté, Égalité, Fraternité”: Debunking the Myth of Egalitarianism in French Education[18] dans Unsettling Eurocentrism in the Westernized University
  • History of Slavery, Sites of Memory, and Identity Politics in Contemporary Britain[19] dans The States of memory: International Comparative Perspectives

Son premier livre, Afro-Europeans: a short history, est publié en 2018 par Hurst Publishers[20],[21]. Son deuxième livre, Post-Conflict Memorialization: Missing Memorials, Absent Bodies, est attendu en 2019 chez Palgrave Macmillan[22],[23]. Elle fait partie du John Blanke Project, projet collaboratif comprenant des artistes et des historiens pour célébrer les Tudors noirs[24].

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Elle fait partie de la liste des 100 Women de la BBC en 2018[25].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « "Mémoire et politique : l'enrichissement de Bristol par le commerce triangulaire, objet de polémique", par Olivette Otele », sur theses.fr (consulté le 17 mars 2019)
  2. « Bath Spa University academic becomes first black female Professor of History in the UK », sur bathspa.ac.uk, (consulté le 17 mars 2019)
  3. a et b (en) « The UK's first black female history professor is Olivette Otele — Quartz », sur qz.com (consulté le 25 octobre 2018)
  4. a b et c (en-GB) « Olivette Otele », sur www.bathspa.ac.uk (consulté le 25 octobre 2018)
  5. Otele, Olivette, « Mémoire et politique : l'enrichissement de Bristol par le commerce triangulaire, objet de polémique », http://www.theses.fr/,‎ (lire en ligne)
  6. « On the Spot: Olivette Otele | History Today », sur www.historytoday.com (consulté le 25 octobre 2018)
  7. (en-GB) « Première femme noire professeure d'histoire au Royaume-Uni », BBC News Afrique,‎ (lire en ligne)
  8. a et b (en) « Olivette Otele », sur Historians against slavery
  9. (en) « Olivette Otele | Université Paris 13 - Academia.edu », sur univ-paris13.academia.edu (consulté le 25 octobre 2018)
  10. Olivette Otele, « Multiculturalisme et régionalisme : les apories d’une identité britannique au pays de Galles », Observatoire de la société britannique, no 5,‎ , p. 49–64 (ISSN 1957-3383, DOI 10.4000/osb.619, lire en ligne)
  11. a et b (en-GB) « Première femme noire professeure d'histoire au Royaume-Uni », BBC News Afrique,‎ (lire en ligne, consulté le 1er novembre 2018)
  12. « Olivette Otele - UKRI », sur UKRI (consulté le 25 octobre 2018)
  13. (en) « Historicising Afro-European experiences: Heritage and Politics of Memory », sur www.ucl.ac.uk (consulté le 25 octobre 2018)
  14. (en) « International Migration Institute | University of Oxford Podcasts - Audio and Video Lectures », sur podcasts.ox.ac.uk (consulté le 25 octobre 2018)
  15. (en) « Dr. Olivette Otele | History On-line », sur www.history.ac.uk (consulté le 25 octobre 2018)
  16. a et b (en) « Winchester History Weekend 2018: 5 minutes with Olivette Otele », History Extra,‎ (lire en ligne)
  17. (en) « Olivette Otele », sur The Conversation (consulté le 25 octobre 2018)
  18. (en) Otele, O, « “Liberté, égalité, fraternité”: debunking the myth of egalitarianism in French education », sur researchspace.bathspa.ac.uk, (consulté le 25 octobre 2018)
  19. Otele, O, « History of slavery, sites of memory and identity politics in contemporary Britain », sur researchspace.bathspa.ac.uk, (consulté le 25 octobre 2018)
  20. Otele, O, « Afro-Europeans: a short history », sur researchspace.bathspa.ac.uk, (consulté le 25 octobre 2018)
  21. (en-US) « Five minutes with… Olivette Otele | The History Vault », sur www.thehistoryvault.co.uk (consulté le 25 octobre 2018)
  22. (en) « Telling Their Stories: Celebrating Black History Month | University Church of St Mary the Virgin », sur www.universitychurch.ox.ac.uk (consulté le 25 octobre 2018)
  23. Otele, O, « Mourning in reluctant sites of memory: from Afrophobia to cultural productivity », sur researchspace.bathspa.ac.uk, (consulté le 25 octobre 2018)
  24. (en) « About », sur John Blanke (consulté le 25 octobre 2018)
  25. (en-GB) « The UK's only black female history professor », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le 25 novembre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]