Olga Gouriakova

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Olga Guryakova)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Olga Nikolaïevna Gouriakova (en russe : Ольга Николаевна Гуряко́ва), née en 1971 à Novokouznetsk, est une chanteuse lyrique russe, soprano.

Diplômée du conservatoire Tchaïkovski (classe d'Irina Maslennikova), en 1994, elle intègre la compagnie du Théâtre musical Stanislavski et Nemirovitch-Dantchenko de Moscou[1]. Elle y joue notamment les rôles de Tatyana (Eugène Oneguine), Mimi (La Bohème), Desdemona (Otello), Thais (Thaïs), Micaela (Carmen), Elvira (Ernani), Gorislava (Rouslan et Ludmila) et Militrisa (Le Conte du tsar Saltan, Rimski-Korsakov). Elle participe aux festivals de Ludwigsburg et du Schleswig-Holstein, en Allemagne. Elle joue souvent le War Requiem de Britten sous la direction de Rostropovitch. Elle fait ses débuts aux États-Unis en 1998 au Met en chantant María de Mazeppa (Tchaïkovski) sous la direction de Guerguiev. Elle joue au Carnegie Hall le rôle de Iolanta (1998) et de Desdemona à nouveau avec Guerguiev à Francfort et à Rimini[2]. En 2000, on la retrouve dans le rôle de Natacha Rostova dans Guerre et Paix de Prokofiev mise en scène par Francesca Zambello à l'Opéra Bastille, aux côtés de Nathan Gunn qui incarne le prince Bolkonski[3],[4]. À La Scala, elle chante à nouveau Maria de Mazeppa (Tchaïkovski) sous la direction du maestro Rostropovitch et en 2005 au festival de Salzbourg avec Guerguiev. En 2012, Lev Dodine lui offre le rôle de Lisa dans son adaptation de La Dame de pique représentée à l'Opéra Bastille[5],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ru)« Ольга Гурякова », sur stanislavskymusic-bilet.ru (consulté le 6 mars 2017)
  2. (en) Bernard Holland, « Music Review; A Shadowy Fairy Tale Driven by Dark Rumblings », sur nytimes.com, (consulté le 6 mars 2017)
  3. Serge Martin, « Opéra «Guerre et Paix» triomphe à l'Opéra Bastille. Prokofiev entre émois passionnés et destin national », sur lesoir.be, (consulté le 6 mars 2017), p. 8
  4. « Théâtre musical : La guerre et la paix », sur bnf.fr, (consulté le 6 mars 2017)
  5. Alain Duault, « La Dame de pique de Tchaïkovski, à l’Opéra Bastille (février 2012) », sur opera-online.com, (consulté le 6 mars 2017)
  6. « Lev Dodine s’attaque à Pouchkine avec "La Dame de pique" à l’Opéra Bastille », sur russie.net, (consulté le 6 mars 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]