Obala (Cameroun)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Obala.

Obala
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Centre
Département Lekié
Démographie
Population 78 929 hab. (2005[1])
Géographie
Coordonnées 4° 10′ 00″ nord, 11° 32′ 00″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Région du Centre (Cameroun)

Voir sur la carte administrative du Centre (Cameroun)
City locator 14.svg
Obala

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Obala

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte topographique du Cameroun
City locator 14.svg
Obala

Obala est une commune du Cameroun du département de la Lekié dans la région du Centre.

Organisation[modifier | modifier le code]

Outre Obala proprement dit et ses quartiers, la commune comprend les villages suivants[1] :

Population[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 2005, la commune comptait 78 929 habitants[1], dont 29 054 pour la ville d'Obala.

Il y a un Luna Park dans la ville. Elle compte un des anciens lycées du Cameroun qui a formé jadis de grandes personnalités de l'administration camerounaise. La ville fut dans les années 1980 l'un des grands centres d’échange économique entre le grand Nord Cameroun et le Sud. De grands opérateurs économiques s’installèrent et ouvrirent de grands magasins, de petites usines de transformation du bois, et des produits de première nécessité, et la ville connut son grand essor économique. Vers les années 1990, la crise économique qui touchera le Cameroun n’épargna guère le développement de la ville.

Culture et folklore[modifier | modifier le code]

Obala est principalement peuplée d'Étons, toutefois on trouve également différentes tribus du Cameroun telles que les Bamilékés, des Haoussasetc. Des habitants autochtones dansent habituellement l'Essandi pendant des cérémonies funéraires. La période qui rassemble le plus de gens dans cette ville est incontestablement les jours de fêtes nationales et la fête communale "Obala en fête".

La plupart des habitants de la ville sont culturellement liés à la tradition beti et toutes les coutumes et rites betis sont longuement vécus, le catholicisme est devenu une religion prépondérante, suivie de l'islam, le protestantisme, et des témoins de Jéhovah.

Évêché[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à Obala[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Troisième recensement général de la population et de l'habitat (3e RGPH, 2005), Bureau central des recensements et des études de population du Cameroun (BUCREP), 2010.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire des villages de la Lekié, Centre ORSTOM de Yaoundé, mars 1966, 75 p., [lire en ligne]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Obala, sur le site Communes et villes unies du Cameroun (CVUC)