Nusaybin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Turquie
Cet article est une ébauche concernant la Turquie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Nusaybin
Nisibe
Ruine de l'église Saint-Jacob à Nusaybin.
Ruine de l'église Saint-Jacob à Nusaybin.
Administration
Pays Drapeau de la Turquie Turquie
Région Région de l'Anatolie du sud-est
Province Mardin
District Nusaybin
Préfet Mustafa Temel Koçaklar
2000
Indicatif téléphonique international +(90)
Plaque minéralogique 47
Démographie
Population 92 323 hab.
Géographie
Coordonnées 37° 04′ 00″ Nord 41° 13′ 00″ Est / 37.066667, 41.216667
Altitude 472 m
Localisation
Districts de la province de Mardin
Districts de la province de Mardin

Géolocalisation sur la carte : Turquie

Voir la carte administrative de Turquie
City locator 14.svg
Nusaybin

Géolocalisation sur la carte : Turquie

Voir la carte topographique de Turquie
City locator 14.svg
Nusaybin
Liens
Site de la mairie http://www.nusaybin.bel.tr
Site du district Gokkan - BDP)
Site de la province http://www.mardin.gov.tr
Sources
« Index Mundi/Turquie »

Nusaybin (Nisibe ou encore Nisibis, en kurde Nisêbîn, en syriaque Ṣôbâ) est une ville du sud-est de la Turquie située dans la province de Mardin, à la frontière turco-syrienne. Elle est un haut-lieu de l'histoire du christianisme de langue syriaque.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est l'ancienne Antioche de Mygdonie. En 298 un accord de paix y est conclu entre l'Empire romain et les Sassanides à la suite de la victoire l'année précédente de Galère sur le « Grand Roi » Narseh.

La ville fut le siège de l'École théologique de Nisibe, une des grandes écoles théologiques des premiers siècles du christianisme, en prenant la suite de l'école d'Édesse (dite aussi école des Perses) après la fermeture de celle-ci en 489.

En 530, Nisibe est le théâtre d'une bataille pendant la guerre d’Ibérie opposant l’empire byzantin sous le commandement du général Bélisaire, aux Sassanides de Kavadh Ier. Kavadh Ier, avec l’aide des Lakhmides, battit les forces de Bélisaire, résultant en une victoire sassanide après la défaite de la bataille de Dara.

La proche région est connue au VIIe siècle, avant la conquête musulmane, en syriaque comme Beth Arabâyâ, et en persan Arvastân.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :