Numana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Numana
Numana
Mairie de Numana.
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région des Marches Marches 
Province Ancône 
Code postal 60026
Code ISTAT 042032
Code cadastral F978
Préfixe tel. 071
Démographie
Gentilé numanesi
Population 3 875 hab. (31-12-2010[1])
Densité 388 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 31′ 00″ nord, 13° 37′ 00″ est
Superficie 1 000 ha = 10 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marches

Voir sur la carte administrative des Marches
City locator 14.svg
Numana

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Numana

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Numana

Numana est une commune italienne d'environ 3 900 habitants, située dans la province d'Ancône, dans la région Marches, en Italie centrale.

Géographie[modifier | modifier le code]

Numana est une ville côtière centrale de l'Adriatique, située au pied sud de Mont Conero. 91,8% de la superficie se trouve dans le parc régional du Conero (it).

La vieille ville est souvent appelée « Numana alta  » car elle se trouve au sommet d'une falaise surplombant la mer et peut être décrite comme étant en continuité avec la colonie de Sirolo, tandis que « Numana bassa » comprend la zone autour du port. La plage de « Numana alta  » comprend deux baies formées près de la falaise: la plage de Spiaggiola et les frères et la plage de « Numana bassa  » qui s'étend au sud du village portuaire de Marcelli. La partie intérieure du territoire est principalement vallonnée et à l'embouchure de la rivière Musone, une zone humide de grande valeur naturelle et environnementale.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le Sanctuaire du Crucifix (Santuario del Crocifisso) a été construit en 1968 pour remplacer un bâtiment antérieur, attribué à Pellegrino Tibaldi. Certaines des fresques de la voûte du peintre Andrea Lilio ont été conservées ainsi qu'un crucifix en bois, qui a probablement été transporté par Charlemagne comme un cadeau pour le pape Léon III, mais en raison d'une tempête, l'empereur a été obligé de rester dans la ville et de l'abandonner sur place, après quoi il a été retrouvé en mer après un tremblement de terre. Contrairement à l'église baroque de Saint Jean-Baptiste, l'église moderne a un socle avec une flèche octogonale et l'entrée principale est située avant le Palais des évêques, siège de la ville de Numana.

Le palais épiscopal appartenait à des familles nobles à Rome et fut ensuite acheté par les évêques d'Ancône comme résidence d'été. Aujourd'hui, c'est l'hôtel de ville et accueille des expositions.

L'« Arco di torre » et l'aqueduc témoignent de la présence romaine. L'arc est le vestige d'une tour (basse après le tremblement de terre de 1930) et servait d'avant-poste pour empêcher les envahisseurs de la mer Adriatique, tandis que l'aqueduc, agrémenté d'une fontaine, fournissait de l'eau à la ville jusqu'à il y a quelques décennies.

Histoire[modifier | modifier le code]

La plupart des érudits considèrent que Numana a été fondée par des gens d'origine sabine, mais Pline l'Ancien a attribué sa fondation aux Siculis, mais quelle que soit son origine, c'était un important point d'échange commerciale aux 6ème et 5ème siècles avant Jésus-Christ[2]. Vers 500 av. J.-C, l'expansion du pouvoir romain, la fondation et la croissance ultérieures d'Ancône conduisirent à la décadence de Numana. Cependant, la ville a maintenu une certaine importance, devenant aux 5ème ou 6ème siècles un siège épiscopal.

Au Moyen Age, la ville est appelée Humana, «  Umana  » en orthographe italienne moderne et sous ce nom apparaît dans des traités, alliances et autres documents. En 1404 la ville est passée sous le contrôle d'Ancône et en 1432 le diocèse a été unie à celui d'Ancône. En 1553, les évêques d'Ancône devinrent aussi les souverains civils d'Umana et héritèrent ainsi du titre de «Conti di Umana ». Aux XIXe et XXe siècle la ville a repris son nom antique de « Numana ».

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Monuments et patrimoine[modifier | modifier le code]


Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
8 juin 2009 en cours Marzio Carletti   lista civica
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Castelfidardo, Porto Recanati, Sirolo



Notes et références[modifier | modifier le code]