Night Hunter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Night Hunter
Éditeur Ubi Soft
Développeur Ubi Soft
Concepteur Olivier Marty (programmeur)
Patrick Daher (graphiste)

Date de sortie 1989
Genre Action
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Amiga, Amstrad CPC, Atari ST, DOS, ZX Spectrum
Média Cassette, Disquette
Langue Anglais
Contrôle Clavier ou Joystick

Night Hunter est un jeu vidéo d'action, développé et édité par Ubi Soft, sorti en 1989. Il s'agit là d'un des premiers jeux vidéo à permettre au joueur de contrôler un personnage mauvais, ici, le Comte Dracula. Une autre originalité du programme venait de la possibilité de se transformer en deux autres personnages, un loup-garou et une chauve-souris.

Librement inspiré du roman de Bram Stoker, Night Hunter consistait à diriger Dracula dans des villages ainsi que dans des châteaux à la recherche de clefs et de parchemins. Sur sa route, le joueur devait prendre garde aux pieux en bois, balles en argent lorsqu'il était sous la forme d'un Loup-garou, eau bénite et d'une manière générale, faire attention à son ennemi juré, le professeur Van Helsing. Pour se remettre de ses blessures, Dracula pouvait attraper des civils pour leur sucer le sang et ainsi continuer l'aventure avant les premières lueurs du jour qui notifiaient au joueur qu'il fallait retourner dans le cercueil jusqu'à la prochaine nuit.

Dans l'équipe de Night Hunter, on pouvait noter la présence de Patrick Daher qui avait déjà officié sur le premier jeu horrifique de l'éditeur, Zombi.

Scénario[modifier | modifier le code]

Un vampire est un mort qui ne parvient pas à trouver le repos éternel. Il craint néanmoins la lumière du jour, l'eau bénite et les pieux dans le cœur. La plus célèbre de ces créatures de la nuit est sans aucun doute le comte Dracula qui est revenu du royaume des morts pour mettre la main sur les médaillons sacrés qui permettaient jusqu'à présent de maintenir un équilibre entre le bien et le mal dans le royaume des hommes.

Pour contrecarrer ces plans, le professeur Van Helsing, célèbre chasseur de vampire, se rend sur place avec une poignée d'hommes et prévient la population locale du danger qui les menace.

L'aventure commence dans la crypte de Dracula, après le coucher du soleil, près de son cercueil[1].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Night Hunter est un jeu d'action et d'exploration à la troisième personne. En premier lieu, le joueur contrôle le personnage ennemi, Dracula, et non Van Helsing. La progression se fait au moyen d'un scrolling (sur Amiga uniquement) où il est nécessaire d'échapper aux pièges et aux assauts des civils contre l'avatar. Des clefs sont dissimulées dans les niveaux et permettent d'ouvrir des portes qui renferment soit des pièges, soit des objets qu'il est nécessaires de réunir pour passer au niveau suivant.

La recherche de ces clefs doit s'effectuer rapidement puisque chaque niveau débute en pleine nuit et qu'aux premiers rayons du soleil, il faut retourner à la crypte. Une jauge d'énergie indique la santé du personnage qui peut décroître à mesure que le temps passe ou qu'il reçoit des coups. Pour remonter son énergie, Dracula doit attraper une victime et la vider de son sang.

Enfin, pour se défendre et voyager plus rapidement, Dracula a la faculté de se transformer en loup-garou et en chauve-souris. Il peut également être touché sous cette forme et la transformation n'est que temporaire.

L'écran de jeu se divise en deux. La partie supérieure représente l'écran de jeu alors que la partie inférieure renseigne sur la santé du héros, la jauge de transformation, le nombre de vies restantes ainsi que les objets collectés qui peuvent être au nombre de huit. Le jeu se pratique au joystick avec un bouton permettant selon l'orientation de frapper, se baisser, franchir une porte, se transformer en loup-Garou, en chauve-souris, ramasser un objet et agripper une victime. Un système de mot de passe permet de reprendre l'aventure au dernier niveau visité. Night Hunter compte au moins 26 niveaux[2].

Portages[modifier | modifier le code]

Sorti initialement sur Atari ST[3], Night Hunter fut converti un an après[4] sur Amstrad CPC, Dos et ZX Spectrum puis deux ans plus tard sur Amiga[5] .

La progression se fait écran par écran sur Atari empêchant d'anticiper les ennemis, il n'est pas rare ainsi de tomber nez à nez avec un villageois hostile en arrivant à un nouvel écran. Sous DOS, un système de sauvegarde remplace les mots de passe. Sur Amstrad CPC, la plupart des lieux extérieurs et imposants ont été supprimés, le jeu ne dispose plus que de dix niveaux et les objets clignotent pour ainsi être mieux identifiés dans le décors. Sur Amiga, un scrolling remplace le défilement standard du jeu.

Auteurs des adaptations
Sur DOS Alexander Yarmitsky
Sur Amstrad CPC Ali Ibrahim Rachid
Sur ZX Spectrum Ali Ibrahim Rachid
Sur Amiga Nick Fitzsimons
Adaptation musicale
Sur DOS Christian Morel Bahler

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques de la presse
Publication Note
FR Joystick (sur Amstrad CPC) 82 %[6]
FR Amstrad Cent Pour Cent (sur Amstrad CPC) 80 %[7]
FR Gen4 (sur Atari ST) 74 %[8]
FR Tilt (sur Atari ST) 70 %[3]

Le jeu fut bien accueilli aussi bien par la presse spécialisée que par les joueurs. En 1989 le magazine Tilt insistait sur « les transformations et tous les archétypes du fantastique » qui selon lui offrait au jeu « une ambiance particulière ». De même, au sujet du personnage principal, ils soulignaient le fait que « l'on ne joue pas le rôle d'un noble héros qui sauve le monde, mais d'un ignoble vampire assoiffé de sang »[3]. Gen4 parlait « d'expérience originale » que de « se métamorphoser en loup-garou ou en chauve-souris ».

Malgré tout, Gen4 parlait également « d'une progression excessivement difficile » ainsi que « d'ennemis très, voire trop nombreux »[8].

Héritage[modifier | modifier le code]

En 1991, Metal Mutant de Silmarils proposera également la possibilité de se transformer en trois personnages différents pour faire face aux différentes énigmes rencontrées. La même année, Gobliiins de Coktel Vision permettra de renouer avec le concept de trois personnages aux aptitudes différentes instauré pour la première fois en 1987 par la société Lucasfilm Games sur le jeu d'aventure Maniac Mansion.

À noter[modifier | modifier le code]

Comme de nombreux jeux Ubi Soft durant la même période, Night Hunter eu le droit à deux jaquettes. La première signée Donald Grant servie exclusivement pour la campagne publicitaire[9]. Elle se présentait sous la forme d'une illustration s'étalant sur deux pages au format A4 avec une vue à la première personne de Dracula sortant de son cercueil. La seconde, qui servit de jaquette officielle, présentait un Dracula plus humoristique que terrifiant[10]. Certaines éditions du jeu sur Atari ST présentait néanmoins la première version de la jaquette[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) CPCGAMES. Notice de Night Hunter
  2. (fr) Trucs et astuces pour votre Atari. Codes pour Night Hunter
  3. a, b et c (fr) Tilt, n°63 février 1989, page 75. Test de Night Hunter sur Atari ST.
  4. (fr) Tilt, n°74 janvier 1990, page 80. Test de Night Hunter sur DOS.
  5. (fr) Tilt, n°87 février 1991, page 80. Test de Night Hunter sur Amiga.
  6. (fr) Joystick, n°9 octobre 1990, page 196. Test de Night Hunter sur Amstrad CPC.
  7. (fr) Amstrad 100%, n°21 septembre 1989, page 32. Test de Night Hunter sur Amstrad CPC.
  8. a et b (fr) Gen4, n°9 février/Mars 1989, page 19. Test de Night Hunter sur Atari ST.
  9. (fr) CPCGAMES. Publicité de Night Hunter
  10. (fr) CPCGAMES. Jaquette de Night Hunter
  11. (fr) Atari.Games. Jaquette de Night Hunter sur Atari ST

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]