Nicolaï Schlup

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nicolaï Schlup
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 47 ans)
ToulouseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Activités
Autres informations
Instrument

Nicolaï Schlup, né le et mort le [1], est un pianiste et compositeur vaudois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nicolaï Schlup est biennois d'origine. Marqué par une représentation de l'école Willems à laquelle il assiste alors qu'il n'a que 4 ans, il attrape très vite le virus de la musique, et plus précisément du piano. Il entre au conservatoire à l'âge de 7 ans, et est l'élève d'Anne-Marie Tabachnik. Il en sort vingt ans plus tard avec un diplôme d'enseignement du piano. Également compositeur, Nicolaï Schlup écrit ses premières œuvres à l'âge de 8 ans.

Nicolaï Schlup mène de front son travail d'enseignant et ses activités de musicien en tant qu'accompagnateur et compositeur. Il collabore avec divers théâtres de la région lémanique, comme le théâtre de Vidy ou le théâtre des Trois p'tits tours, institutions pour lesquelles il compose. En parallèle, il enseigne et est directeur de l'école de musique La Syncope à Morges. Il enseigne également la musique au collège de Beausobre, puis au gymnase de Nyon. Il travaille aussi avec des artistes de la scène locale comme Stéphane Blok ou François Vé, tout en restant actif dans différents chœurs comme "La Jeune harmonie" à Chernex.

De 1994 à 2001, Nicolaï Schlup habite à Vaux-sur-Morges dans la demeure d'Heinrich Sutermeister, dont la «Missa da Requiem» avait fait l'objet du mémoire que Nicolaï avait rédigé pour l'obtention de son brevet d'enseignement de la musique.

Nicolaï Schlup meurt d'une crise cardiaque le [1], pendant des vacances à Toulouse.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]