Ni d'Ève ni d'Adam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ni d'Ève, ni d'Adam)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le livre d'Amélie Nothomb. Pour le film de Jean-Paul Civeyrac, voir Ni d'Ève ni d'Adam (film).
Ni d’Ève ni d’Adam
Auteur Amélie Nothomb
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Roman
Éditeur Albin Michel
Date de parution 2007
Type de média Livre
Nombre de pages 238
ISBN 978-2-226-17964-7
Chronologie

Ni d’Ève ni d’Adam est le seizième roman de l’écrivain belge Amélie Nothomb, paru le chez Albin Michel. De son propre aveu, Amélie Nothomb n’a jamais autant écrit sur le sentiment amoureux[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

« Stupeur et tremblements pourrait donner l’impression qu’au Japon, à l’âge adulte, j’ai seulement été la plus désastreuse des employés. Ni d’Ève ni d’Adam révélera qu’à la même époque et dans le même lieu, j’ai aussi été la fiancée d’un Tokyoïte très singulier. »[2]. L'histoire est inspirée de sa vie ; elle a pour cadre le Japon, où Amélie Nothomb vécut durant son enfance. Chronologiquement, elle se situe avant, pendant et après les événements relatés dans Stupeur et Tremblements. Ni d’Ève ni d’Adam narre l’histoire amoureuse qu’a connue l’auteur avec un jeune Japonais de bonne famille rencontré dans le cadre de ses cours particuliers de français, Rinri va s’éprendre de la jeune Amélie, alors âgée de 21 ans, qu’avec maladresse il commence par nommer « ma maîtresse » lors d'un de ces cours[3], [4].

Reconnaissance[modifier | modifier le code]

Adaptation[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tokyo Fiancée (film).

Ni d'Ève ni d'Adam a été adapté au cinéma en 2015 par Stefan Liberski, sous le titre Tokyo Fiancée. Amélie est incarnée par l'actrice belge Pauline Étienne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Conférence de sortie du livre, tenue au Virgin Mégastore des Champs-Élysées le 22 août 2007.
  2. 4e de couverture du livre
  3. L'Express - culture, Payot Marianne, "Amélie Nippon", 30/08/2007
  4. L'Express - culture, Peras Delphine, "Jours Heureux au Japon", 01/09/2007

Liens externes[modifier | modifier le code]