Napoléon (et moi)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Napoléon (et moi)
Titre original N (Io e Napoleone)
Réalisation Paolo Virzì
Scénario Paolo Virzì
Francesco Bruni
Giacomo Scarpelli
Furio Scarpelli
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de la France France
Drapeau de l'Espagne Espagne
Genre Comédie dramatique
Durée 100 minutes
Sortie 2006

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Napoléon (et moi) (N (Io e Napoleone)) est un film franco-hispano-italien réalisé par Paolo Virzì, sorti en 2006.

Synopsis[modifier | modifier le code]

18 mai 1814 : Napoléon Bonaparte, après la défaite de Leipzig, est envoyé en exil à l'île d'Elbe. Pour réorganiser la bibliothèque et écrire ses réflexions, il choisit le jeune professeur Martino Papucci, récemment licencié en raison de ses idées politiques subversives. Celui-ci se met en tête d'assassiner l'empereur. Il est par ailleurs amoureux de la baronne Emilia, mariée à un aristocrate et qui est sur le point de retourner à Naples.

Sa première rencontre avec Napoléon est très courte, Martino s'est armé d'un pistolet, il est fouillé par le garde du corps Ali, mais la fouille est interrompu et le pistolet n'est pas découvert. La rencontre avec Napoléon laisse Martino étonné par la personnalité et le caractère de Napoléon et ne met pas son projet à exécution. Une deuxième tentative, échoue plus tard, la servante de la maison Papucci, Mirella, ayant trouvé le pistolet et devinant ce qu'il peut servir, l'ayant soustrait. Papucci essaye ensuite de pousser Bonaparte hors d'une falaise, mais quand il veut passer à l'action, la victime potentielle s'est déjà éloignée, sans rien suspecter. Rencontre après rencontre, Martino est de plus en plus lié à l'empereur, passant de la haine à la sympathie, et de là à une certaine l'affection.

Un soir, l'inattendu se produit : l'ancien professeur de Martino, Giorgio Fontanelli, qui était également anti-français et anti-napoléonien, tente de s'introduire, une arme à la main dans la résidence de l'empereur. Martino qui ne l'a pas reconnu donne l'alerte et l'homme est maîtrisé par Ali. L'empereur remercie Martino de l'avoir prévenu et lui promet qu'il ne sera fait aucun mal à Fantanelli. Mais le jour suivant l'homme est fusillé.

La nuit Martino pénétre dans les appartements de l'Empereur, mais celui-ci s'est déjà échappé de l'île accompagné de la baronne.

Le temps passe, Martino a épousé Mirella qui est enceinte. En se rendant sur la tombe de Fontanelli, Martino décide de se rendre à Sainte-Hélène, il arrivera le 6 mai 1821 le lendemain de la mort de l'ancien empereur.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]