Nacéra Benseddik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nacéra Benseddik
Naissance (68 ans)
Drapeau de l'Algérie Bordj Bou Arreridj (Algérie)
Nationalité Drapeau de l'Algérie Algérienne
Profession

Nacéra Benseddik est une historienne, épigraphiste et archéologue algérienne, née à Bordj Bou Arreridj le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Docteur d’État en Histoire ancienne (Le culte d'Esculape en Afrique, Université Paris IV-Sorbonne, 1995)[1], elle codirige actuellement[Quand ?] un projet de Catalogue des Inscriptions Latines de Maurétanie Sétifienne et dirige, dans le cadre du CNRASC[2], un autre sur une monographie historique et archéologique d'Icosim-Icosium-El Djazair (Alger).

Diana Veteranorum (Zana)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bibliographie de l’Algérie antique, CNRA, Alger 2016 (avec A. Bel Faïda).

Organisation administrative et militaire[modifier | modifier le code]

  • Les Troupes auxiliaires de l'armée romaine en Maurétanie Césarienne sous le Haut-Empire, Alger 1982
  • La ferme Romanette, Aïn Benia, Aïn bent Soltane: fortins ou fermes fortifiées, XIIth Intern. Congr. of Roman Frontier Studies, Stirling 1979, BAR, 1980, p. 977-99.
  • Les Cimbriani à Sétif, Actes du Ier Coll. Intern. sur l'Hist. et l'Arch. de l'Afrique du Nord, Perpignan, 1981, C.T.H.S., 17b, 1981, p.363-369.
  • Notice limes dans E. Ruggiero, Dizionario Epigrafico di Antichità Romana, IV,43/3-43/4, Roma 1985, p. 1376/47 - 1376/67.
  • Vsinaza (Saneg): nouveau témoignage de l'activité de P. Aelius Peregrinus Rogatus sur la praetentura de Césarienne, Atti del IX Convegno di Studio sull'Africa Romana, Sassari 1991 [1992], p.425-437.
  • L'Asclépieium de Lambèse et le culte d'Esculape en Numidie, Colloquium on North Africa from Antiquity to Islam, Bristol 1994 [1995], p. 16-23.
  • Septime Sévère, P. Aelius Peregrinus Rogatus et la praetentura de Maurétanie Césarienne, in Les Frontières et les limites géographiques de l’Afrique du Nord antique, Centre de Recherche sur l’Antiquité Tardive et le Haut Moyen Age, Paris, mai 1997, p. 89-107.
  • Lambaesis : un camp, un sanctuaire. Et la ville?, VIIIe Colloque International sur L'Histoire et l'Archéologie de l'Afrique du Nord, Tabarka, mai 2000, Tunis 2003, p. 165-179.
  • Esculape, Hygie et la IIIe légion Auguste, XV° Convegno di Studio sull'Africa Romana, Tozeur, déc. 2002 [2004], p. 1365-1372.
  • L'Asclépieium de Lambèse : Esculape, Hygie, Jupiter…. et le légat de la IIIe Légion Auguste, in Lieux de cultes : Aires votives, temples, églises, mosquées, Actes du IXe colloque intern. Sur l’histoire et l’archéologie de l’Afrique du Nord antique et médiévale (Tripoli 2005), Paris 2008, p. 119-128.
  • Les Bavares transtagnenses peuple de Maurétanie césarienne, in Les auxiliaires de l’armée romaine. Des alliés aux fédérés (dir. C. Wolff et P. Faure), CEROR 51, Lyon 2016, p. 409-419 (avec J. P. Laporte).

Histoire religieuse[modifier | modifier le code]

Stèle à Saturne de Timgad
  • Nouveau témoignage du culte de Tanit-Caelestis à Cherchel?, AntAfr, 20, 1984, p.175-181.
  • À propos de quelques stèles à Saturne du musée de Sétif, Actes du Colloque de Sétif, 7e suppl. au BAA, Alger 1993, p. 33-44.
  • L'Asclépieium de Lambèse et le culte d'Esculape en Numidie, in North Africa from Antiquity to Islam, Bristol 1994 [1995], p. 16-23.
  • Notice sur Esculape, Encyclopédie Berbère, t. XVIII, 1997, p. 2691-2698.
  • Notice sur Iolaos, Encyclopédie Berbère, t. XXIV, p. 3767-3768.
  • Notice sur l’incubation, Encyclopédie Berbère, t. XXIV, p. 3714-3718.
  • Esculape, Hygie et la IIIe légion Auguste, XV Convegno di Studio sull'Africa Romana, Tozeur, déc. 2002 [2004], p. 1365-1372.
  • Recherches sur les cultes guérisseurs dans le Maghreb antique, Archéologie du nord au sud du Sahara. 50 ans d’archéologie française, Paris 13-14 mai 2002 [2004], p. 183-188.
  • Esculape et Hygie. Les cultes guérisseurs en Afrique, dans L’Afrique romaine du Ier siècle av. J.-C. au IVe s. ap. J.-C., Pallas 2005, p. 271-288.
  • Saturne et ses fidèles : à propos de stèles de Cuicul, Mopth et Sitifis, Colloque international sur L’Algérie antique: permanences, relations, représentations, Identités et culture dans l'Algérie antique, Rouen avril 2003 [2005], p. 261-292 (en coll. avec C. Lochin).
  • Le piémont nord de l’Aurès et les cultes chthoniens, Aouras 3, Paris 2006, p.343-364.
  • Deo patrio Saturno genitori augusto sacrum : iconographie du couple en Afrique, XVI° Convegno di Studio sull'Africa romana, Sassari 2006, p. 1785-1788.
  •  Thagaste (Souk-Ahras, Algérie). Glanes archéologiques, in L’Afrique chrétienne, Connaissance des Pères de l’Église, n°106, juin 2007, p. 14-26.
  • Esculape, l'Afrique et la Grèce, Table ronde de Marne-la-Vallée D’Alexandrie à Tanger : multilinguisme et contacts culturels dans l’Afrique antique, 18 nov. 2005, Ktema, n°32, 2007, p. 193-206.
  • L'Asclépieium de Lambèse : Esculape, Hygie, Jupiter…. et le légat de la IIIe Légion Auguste, in Lieux de cultes : Aires votives, temples, églises, mosquées, Actes du IXe colloque intern. Sur l’histoire et l’archéologie de l’Afrique du Nord antique et médiévale (Tripoli 2005), Paris 2008, p. 119-128.
  • Les dieux de la Numidie Militaire, in Urbanisme et urbanisation en Numidie Militaire, Actes du colloque organisé les 7 et 8 mars 2008 par l'Université de Lyon 3, CEROR 34, 2009, p. 239-285.
  • Esculape et Hygie en Afrique. Recherches sur les cultes guérisseurs, Mémoires de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres, t. 44, Paris 2010.
  • Thagaste Souk Ahras, Patria di Sant'Augostino,Ortacesus 2010.
  • Producteurs d'olives ou d'huile, voyageurs, militaires, commerçants: Mercure en Afrique, Atti del XVIII Convegno di Studio sull'Africa Romana, Sassari 2010, p. 527-545 (en coll. avec C. Lochin).
  • Un autel à Neptune dans la région de Theueste (Tébessa, Algérie), dans Visions de l’Occident romain, Hommages à Yann Le Bohec, Paris 2012, p. 23-35.

Économie, vie sociale[modifier | modifier le code]

  • La pratique médicale en Afrique au temps d'Augustin, Atti del VI Convegno di Studio, Africa Romana, Sassari, 1988 [1989], p.663-682.
  • Être femme dans le Maghreb ancien, Awal, 20, 1999, p. 113-150.
  • A la recherche de Thagaste, patrie de saint Augustin, Actes du Colloque International Augustin : Africanité et universalité, Alger-Annaba, avril 2001, Afer sum, Fribourg 2003, p. 413-436.
  • Laßt die Hände nach Wolle greifen …, Antike Welt, hft 3, 2006, p. 23-30.
  • Esculape, l'Afrique et la Grèce, D’Alexandrie à Tanger : multilinguisme et contacts culturels dans l’Afrique antique, Table ronde de l'Université de Marne-la-Vallée nov. 2005, Ktema, n°32, 2007, p. 193-206.
  • Esculape et Hygie en Afrique. Recherches sur les cultes guérisseurs, Mémoires de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres, t. 44, Paris 2010.
  • Thagaste Souk Ahras, Patria di Sant'Augostino,Ortacesus 2010.
  • Femmes en Afrique ancienne, Scripta antiqua, Ausonius, Bordeaux 2017.

Urbanisme et monuments[modifier | modifier le code]

  • De Caesarea à Shershel, Actes du IIe Coll. Intern. sur l'Hist. et l'Arch. de l'Afrique du Nord, Grenoble, 1983, C.T.H.S., 19b, 1983, p.451-456.
  • Nouvelles contributions à l'atlas archéologique de l'Algérie, Atti del VII Convegno di Studio sull'Africa Romana, Sassari 1989 [1990], p.737-751.
  • L’armée française en Algérie : « Parfois détruire, souvent construire », Atti del XIII Convegno di Studio sull'Africa Romana, Djerba 1998 [2000], p. 759-796.
  • Chronique d’une cité antique, dans Alger. Lumières sur la ville, Actes du colloque de l’EPAU 4-6 mai 200l, Alger 2004, p. 29-34.
  • Lambaesis : un camp, un sanctuaire. Et la ville?, VIIIe Colloque International sur L'Histoire et l'Archéologie de l'Afrique du Nord, Tabarka, mai 2000, Tunis 2003, p. 165-179.
  • Lueurs cirtéennes, Zeitschrift für Papyrologie und Epigraphik, bd 153, 2005, p. 249-260.
  • Autour de Rapidum, in L'Afrique, la Gaule, la Religion à l'époque romaine, Mélanges à la mémoire de Marcel Le Glay, Latomus, Bruxelles, 1994, p. 195-203.
  • Cirta-Constantina et son territoire, Errance, Arles 2012.

Iconographie[modifier | modifier le code]

  • La fouille du forum de Cherchel: rapport préliminaire avr.-oct. 1977, 4e suppt au Bulletin d'Archéologie Algérienne,(avec T. W. Potter), Alger 1986.
  • La fouille du forum de Cherchel: 1977-1981, (avec T. W. Potter), Alger 1993.
  • À propos de quelques stèles à Saturne du musée de Sétif, actes du Colloque de Sétif, 7e suppl. au B.A.A, Alger 1993, p. 33-44.
  • La corona laurea et gemmata au Musée National des Antiquités (ex-Stéphane Gsell), Annales du Musée d’Alger, 6, 1998, p. 1-42.
  • Esculape et Hygie: Classicisme et originalité, Hommage à G. Souville, AntAfr, 33, 1997, [1998], p.143-154.
  • Saturne et ses fidèles : à propos de stèles de Cuicul, Mopth. et Sitifis, Colloque international sur L’Algérie antique: permanences, relations, représentations, Identités et culture dans l'Algérie antique, Rouen avril 2003 [2005], p. 261-292 (avec C. Lochin).
  • Deo patrio Saturno genitori augusto sacrum : iconographie du couple en Afrique, XVI° convegno internazionale di studi sull’Africa romana, Rabat 15-19 décembre 2004, Sassari 2006, p. 1785-1788.
  • Esculape et Hygie en Afrique. Recherches sur les cultes guérisseurs, Mémoires de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres, t. 44, Paris 2010.
  • Thagaste Souk Ahras, Patria di Sant'Augostino,Ortacesus 2010.
  • Cirta-Constantina et son territoire, Errance, Arles 2012.

Épigraphie[modifier | modifier le code]

  • « Les inscriptions de Saldae », BAA V, 1971-74, pp. 207-222 (avec Ph. Leveau et F. Roumane).
  • « Nouvelles inscriptions de Sétif », BAA VII, 1977-79, p.33-52
  • « Note d'épigraphie sétifienne », Xe Cong. Intern. d'Epigr. Grecq.et Lat., Nîmes 1992, BCTH, t. 23, 1990-1992, [1994], p. 177-182.
  • « À propos de C.I.L. VIII, 9228 », L'Africa Romana, Carthage, 1994 [1996], p. 1369-1370.
  • « Lambèse : l’archéologie de bulldozer », Zeitschrift für Papyrologie und Epigraphik, 135, 2001, p. 287-295.
  • Lueurs cirtéennes, Zeitschrift für Papyrologie und Epigraphik, bd 153, 2005, p. 249-260.
  • « Lateinische Epigraphik und Ideologien : der Fall Algerien », Archäologie und Epigraphik. Ein Dia-log zum 150jährigen Bestehen des Corpus Inscriptionum Latinarum, Berlin 21-22 nov. 2003, Archäologischer Anzeiger, hb 1, 2006, p. 61-71.
  • Le piémont nord de l’Aurès et les cultes chthoniens, Aouras 3, Paris 2006, p.343-364.
  • Esculape et Hygie en Afrique. Recherches sur les cultes guérisseurs, Mémoires de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres, t. 44, Paris 2010.
  • Thagaste Souk Ahras, Patria di Sant'Agostino, Ortacesus 2010.
  • Cirta-Constantina et son territoire, Errance, Arles 2012.

Numismatique, céramique[modifier | modifier le code]

  • La fouille du forum de Cherchel: rapport préliminaire avr.-oct. 1977, 4e suppt au Bulletin d'Archéologie Algérienne,(avec T.W.Potter), Alger, 1986.
  • La fouille du forum de Cherchel: 1977-1981, (avec T.W. Potter), Alger, 1993.

Sites particuliers[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Cherchel (avec Ph.Leveau et S.Ferdi), Alger 1983.
  • La fouille du forum de Cherchel: rapport préliminaire avr.-oct. 1977, 4e suppt au Bulletin d'Archéologie Algérienne,(avec T. W. Potter), Alger 1986.
  • La fouille du forum de Cherchel: 1977-1981, (avec T. W. Potter), Alger 1993.
  • Thagaste. Souk Ahras, Patrie de saint Augustin, Alger 2005.
  • Thagaste Souk Ahras, Patria di Sant'Agostino,Ortacesus 2010.
  • Cirta-Constantina et son territoire, Editions Errance, Arles 2012.

Articles[modifier | modifier le code]

  • De Caesarea à Shershel, Actes du IIe Coll. Intern. sur l'Hist. et l'Arch. de l'Afrique du Nord, Grenoble, 1983, C.T.H.S., 19b, 1983, p.451-456.
  • Nouvelles contributions à l'atlas archéologique de l'Algérie, Atti del VII Convegno di Studio, Africa Romana, Sassari, 1989 [1990], p.737-751.
  • Vsinaza (Saneg): nouveau témoignage de l'activité de P. Aelius Peregrinus Rogatus sur la praetentura de Césarienne, Atti del IX Convegno di Studio sull'Africa Romana, Sassari, 1991 [1992], p.425-437. = A.E., 1992, 1925
  • Autour de Rapidum, in L'Afrique, la Gaule, la Religion à l'époque romaine, Mélanges à la mémoire de Marcel Le Glay, Latomus, Bruxelles 1994, p. 195-203.
  • L’armée française en Algérie : ‘Parfois détruire, souvent construire’, Atti del XIII Convegno di Studio sull'Africa romana, Djerba 1998 [2000], p. 759-796.
  • Lambaesis : un camp, un sanctuaire. Et la ville?, VIIIe Colloque International sur L'Histoire et l'Archéologie de l'Afrique du Nord, Tabarka, mai 2000, Tunis 2003, p. 165-179.
  • Lambèse : l’archéologie de bulldozer, ZPE, 135, 2001, p. 287-295.
  • Chronique d’une cité antique, Actes du colloque «Alger. Lumières sur la ville», Alger 4-6 mai 200l [2004], p. 29-34.
  • Notices Cirta-Lambèse-Sétif-Timgad-Jugurtha in Dictionnaire du Monde antique, PUF, 2005.

Christianisme africain, Afrique vandale, byzantine, royaumes indigènes des VIe-VIIe[modifier | modifier le code]

  • « De Caesarea à Shershel », Actes du IIe Coll. Intern. sur l'Hist. et l'Arch. de l'Afrique du Nord, Grenoble, 1983, C.T.H.S., 19b, 1983, p.451-456.
  • « La pratique médicale en Afrique au temps d'Augustin », Atti del VI Convegno di Studio, Africa Romana, Sassari, 1988 [1989], p.663-682.
  • « Autels votifs de la région de Sétif: païens ou chrétiens? », Monuments funéraires, institutions autochtones en Afrique du Nord antique et médiévale, VIe Colloque International sur L'Histoire et l'Archéologie de l'Afrique du Nord, Pau, 1993, C.T.H.S. [1995], p. 179-186.
  • À la recherche de Thagaste, patrie de saint Augustin, Actes du Colloque International « Augustin : Africanité et universalité », Alger-Annaba, avril 2001, Afer sum, Fribourg, 2003, p. 413-436.
  • Lueurs cirtéennes, Zeitschrift für Papyrologie und Epigraphik, bd 153, 2005, p. 249-260.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Fiche biographique
  2. Le CRASC est un centre national de recherche en anthropologie sociale et culturelle, sous l'égide du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique MESRS, dont le siège se situe à Oran (Algérie). Ses principes de fonctionnement sont bâtis sur les concepts de réseau et de contrat projet.