Névrome de Morton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Névrome de Morton
Classification et ressources externes
Nerfs de la face plantaire du pied droit.png
Les nerfs plantaires.
CIM-10 G57.6
CIM-9 355.6
DiseasesDB 8356
eMedicine orthoped/623  pmr/81
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

Le névrome de Morton (également nommée maladie de Morton ou métatarsalgie de Morton[1]), est une formation pseudo-tumorale siégeant sur un trajet nerveux à la face plantaire du pied. La zone concernée est une zone d'anastomose entre les deux nerfs responsables de la sensibilité de la plante du pied : nerf plantaire médial et nerf plantaire latéral. Elle est l'une des plus vues en consultation de médecine générale, d'ostéopathie et de rhumatologie.

Thomas G. Morton décrit en 1876 « une affection douloureuse de la 4e articulation métatarsophalangienne »[2] en rapport avec des filets nerveux coincés entre les têtes métatarsiennes.

Il s'agit d'une affection qui se caractérise par l'apparition de douleurs particulièrement vives ressemblant généralement à des brûlures et dont la source se situe au niveau du troisième ou du deuxième espace métatarsien (extrémité du pied entre la deuxième et la troisième racine des orteils). Cette douleur, qui irradie à la face latérale des orteils, est déclenchée quand le patient est en position debout ou lorsqu'il marche. Le patient est obligé de se déchausser pour faire cesser les douleurs et le port de chaussures trop étroites devient impossible[1].

Physiopathologie[modifier | modifier le code]

Anatomiquement, le "névrome" de Morton se développe sur une zone précise : la réunion des nerfs plantaire médial et latéral. Le nerf anastomotique issu de cette réunion se situe entre les 3e et 4e rayons du pied; il donne la sensibilité aux 3e et 4e orteils. Dans la maladie de Morton, il est régulièrement comprimé par le ligament inter-métatarisen transverse profond. Il réagit alors en s'épaississant ce qui donne le pseudo-névrome responsable des symptômes.

Traitements[modifier | modifier le code]

Les orthèses ou corticoïdes sont généralement utilisés pour traiter le névrome de Morton. Un autre traitement consiste à diminuer la symptomatologie douloureuse en prescrivant des anti-inflammatoires non stéroïdiens (sans corticoïdes) ou un inhibiteur de la cyclooxygénase. La physiothérapie est quelquefois efficace[1]. La chaleur ou le froid peuvent également soulager le patient[1]. La chirurgie permet l'exérèse du névrome et la disparition complète des douleurs, mais laisse parfois une insensibilité cutanée entre les orteils concernés.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Névrome de Morton », sur Vulgaris Medical (consulté le 1er avril 2011)
  2. Description princeps de Morton