Mylonite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une mylonite amphibolitique montrant des porphyroclastes.

La mylonite (du grec mulôn, « moulin ») est une roche métamorphique caractérisée par une recristallisation dynamique des minéraux qui la composent, sous l'effet d'une intense déformation principalement ductile (zones de chevauchement et de décrochement lors des phases violentes du métamorphisme cataclastique), par une texture typique très finement litée et par une importante réduction de taille de grain, la majorité des cristaux n'étant plus visibles à l'œil nu. En France, le terme mylonite s'applique à toute roche ayant subi une réduction de taille de grain importante, indépendamment du mode de déformation qui peut être cassant ou ductile.

L’ultramylonite est une mylonite dans laquelle ne persiste aucun porphyroclaste (en) visible.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L'élément majeur des mylonites dérivant de roches plutoniques acides ou de métavolcanites est le ruban de quartz (lits riches en quartz et feldspaths recristallisés). Dans la déformation, les cristaux de quartz reliques sont fracturés et les quartz néoformés croissent sous la contrainte[1].

La recristallisation dynamique des minéraux se traduit par le développement d'un litage bien défini, avec l'alternance de rubans de quartz et de lits phylliteux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maurice Renard, Yves Lagabrielle, Erwan Martin, Marc de Rafelis Saint Sauveur, Éléments de géologie, Dunod, , p. 389.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]