Mridula Garg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mridula Garg
Image dans Infobox.
Mridula Garg en 2013.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions
Docteure honoris causa
Sahitya Akademi Award (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Prononciation
Œuvres principales
Miljul Man (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Mridula Garg (née le à Calcutta) est une écrivaine indienne.

Elle a publié une vingtaine de livres en hindi et en anglais. Elle est lauréate du prix Sahitya Akademi. Son roman Chittacobra (1979) qui évoque les mariages arrangés et la sexualité féminine est mis à l'index en Inde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mridula Garg obtient un master en économie en 1960 et enseigne cette discipline à l'université de Delhi pendant trois ans.

Elle écrit une chronique bimensuelle, Parivar dans le magazine Ravivar de Calcutta pendant cinq ans entre 1985-1990 et une autre chronique Kataksh (Satire) dans India Today entre 2003 et 2010.

Elle est chercheuse associée au Center for South Asian Studies de l'université de Californie à Berkeley, en avril 1990. Elle s'intéresse à la littérature et la critique littéraire de langue hindi, notamment aux discriminations dont sont victimes les femmes, et est conférencière invitée dans différentes universités.

Chittacobra[modifier | modifier le code]

La publication du roman Chittacobra (1979), dans lequel elle évoque la pratique du mariage arrangé lui vaut une arrestation et condamnation pour obscénités[1],[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

En anglais[modifier | modifier le code]

  • A Touch of Sun (traduit de l'hindi), 1978)
  • Daffodils on Fire (nouvelles), National Publishing House, 1990, 147 p. (ISBN 8121403065)
  • Chittacobra (traduit de l'hindi), 1999)
  • Country of Goodbyes (traduit de l'hindi), Kali for Women, 2003 (ISBN 8186706623)
  • Kathgulab (2010)[3]
  • Anitya Halfway to Nowhere (traduit de l'hindi), OUP, 2010, 274 p. (ISBN 0198065256)
  • The Last Email, Speaking Tiger Book, 2017, 234 p. (ISBN 9386338998)

Articles[modifier | modifier le code]

  • « Metaphors of Womanhood in Indian Literature », Alternatives: Global, Local, Political, vol. 16, no 4,‎ , p. 407-424 (lire en ligne, consulté le 15 février 2021).
  • « Writing the Self », India International Centre Quarterly, vol. 37, no 1,‎ , p. 92-100 (lire en ligne, consulté le 15 février 2021).
  • « Intervention of Women's Writing in Making of Literature », Indian Literature, vol. 57, no 4 (276),‎ , p. 181-190 (lire en ligne, consulté le 15 février 2021).
  • « Literature as De-colonization », Indian Literature, vol. 53, no 1 (249),‎ , p. 183-187 (lire en ligne, consulté le 15 février 2021).
  • « An Earthy View of Literature as History in Tagore's Novels », Indian Literature, vol. 56, no 3 (269),‎ , p. 126-131 (lire en ligne, consulté le 16 février 2021).

Honneurs et distinctions littéraires[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Anne Castaing, « Mridulâ Garg [Calcutta 1938] », dans Béatrice Didier, Antoinette Fouque, Mireille Calle-Gruber (éd.), Le Dictionnaire universel des créatrices, Paris, Éditions des femmes,
  2. Bharti Arora, « Negotiating structural inequalities: Marriage, sexuality, and domesticity in Mridula Garg’s Chittacobra », The Journal of Commonwealth Literature, vol. 53, no 3,‎ , p. 430-447 (lire en ligne, consulté le 15 février 2021).
  3. « For Continuing Debate », sur www.phalanx.in (consulté le 16 février 2021)
  4. « Mridula Garg », Times of India,‎ (lire en ligne, consulté le 16 février 2021).
  5. « Akademi Awards (1955-2019) », sur sahitya-akademi.gov.in (consulté le 15 février 2021).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anne Castaing, « Mridulâ Garg [Calcutta 1938] », dans Béatrice Didier, Antoinette Fouque, Mireille Calle-Gruber (éd.), Le Dictionnaire universel des créatrices, Paris, Éditions des femmes,
  • [thèse non publiée] (de) Rita Krajnc, Freiheit, Individualität und die Etablierung weiblicher Autorschaft in Mr̥dulā Gargs Hindi-Roman Cittakobrā (1979), Université de Zurich, faculté de lettres, .

Liens externes[modifier | modifier le code]