Mouillure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la linguistique
Cet article est une ébauche concernant la linguistique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La mouillure est un type de son correspondant à la consonne spirante palatale voisée, représenté par la lettre [j] en alphabet phonétique international et par divers graphèmes en français. Le mot mouillure contient justement une mouillure : [mujyʁ]. Il s'emploie aussi[pas clair] comme synonyme de palatalisation ; on parle alors de consonne mouillée pour désigner une consonne palatalisée.

Le mot appartient à une ancienne terminologie phonétique « impressionniste », d'usage traditionnel pour décrire les langues slaves en particulier.

Dans les langues slaves à alphabet latin, la notation phonétique est la même que la notation vernaculaire : joga signifie yoga et se prononce comme il s’écrit, [joga].

Diverses occurrences de la mouillure en français

  • Monogrammes
    • yeux [jø]
    • mieux [mjø]
    • iota [jota]
  • Digrammes
    • gn est de plus en plus souvent prononcé [nj], bien que sa prononciation correcte[non neutre][pas clair] soit [ɲ]. C’est la mouillure du n'
  • Trigramme
    • papillon [papijɔ̃]

Mouillures dans les langues slaves[modifier | modifier le code]

La mouillure[pas clair] est un élément essentiel de la grammaire des langues slaves. Elle se note de différentes manières :

  • en polonais, la mouillure est indiquée par un i devant voyelle, par un accent aigu sur la consonne sinon, par exemple ć/ci- [tɕ]. Le polonais possède même trois niveaux de mouillures (voir écriture du polonais).
  • en tchèque, la mouillure peut être induite devant les voyelles i et ě. Cette distinction affecte peu le timbre vocalique lui-même.
  • en slovaque, la mouillure du n est indiquée par ň.
  • en serbo-croate, la mouillure est indiquée par un j pour nj/њ et lj/љ.
  • en russe, la mouillure est indiquée par la voyelle suivante :
    • а est mouillée en я
    • е reste е (anciennement, elle se mouillait en ѣ). Comme la prononciation de е en russe est devenue progressivement indifférenciée [e]/[je], la lettre э a été introduite pour noter le e dur, mais elle n'est pas en système avec е (pas d'alternance dans les déclinaisons, par exemple).
    • ы est mouillée en и, bien que la mouillure devant и ne se prononce plus. À noter que les règles orthographiques russes imposent и au lieu de ы après к et г.
    • о est mouillée en е ou ё, en particulier suivant l'accent tonique.
    • у est mouillée en ю.
    • en l'absence de voyelle, la mouillure se note ь.

Comparer les déclinaisons de угол (angle) et уголь (charbon) :
угол / угла / углу / углом / угле / углы / углов / углам / углами / углах
уголь / угля / углю / углём / угле / угли / углей / углям / углями / углях.

  • le vieux slave possédait les doublets dure/molle suivants : а/(ligature ıa), ѹ(у)/ю, е/ѣ, ѧ/ѩ, ѫ/ѭ. La lettre о n'avait pas de doublet mou. Ce manque se retrouve en russe (ou о alterne avec е,ё) et en bulgare et ukrainien (ou la voyelle molle est notée ьо).

Voir aussi[modifier | modifier le code]