Motu (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Motu.
image illustrant une langue image illustrant la Papouasie-Nouvelle-Guinée
Cet article est une ébauche concernant une langue et la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Motu
Pays Papouasie-Nouvelle-Guinée
Région province centrale
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 meu
IETF meu

Le motu est une des langues de la pointe papoue, une des langues océaniennes. Il est parlé par 39 000 locuteurs[1], dans la Province centrale, l'aire de Port Moresby et les villages côtiers de Manumanu, Galley Reach, jusqu'à GabaGaba (Kapakapa). Il est également appelé pure motu ou vrai motu (true motu en anglais) pour le distinguer du pidgin qui porte le même nom (mais qui est davantage désigné comme Hiri motu ou Police Motu de nos jours. En 1962, un dictionnaire du « Police Motu » a été édité mais également A Survey of Motu and Police Motu par Richard Brett, Raymond Brown, Ruth Brown et Velma M. Foreman.

Description[modifier | modifier le code]

C'est une simplification du motu original développe pour servir de langue commerciale dans la région papoue et dans le sud-est de l'île principale de Nouvelle-Guinée. Il fut à l'origine nommé police motu et est maintenant connu comme hiri motu.

Le motu était la troisième langue la plus parlée, après le tok pisin et l'anglais, au moment de l'indépendance parmi les 800 langues de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Depuis, elle a énormément périclité au profit du tok pisin.

Le motu fait partie des langues malayo-polynésiennes et est très proche des langues polynésiennes et micronésiennes.

Le motu est une langue qui peut avoir des mots avec uniquement des voyelles et est donc plus facile à prononcer que l'anglais.

Il y a 15 consonnes qui sont b, d, g, h, k, l, m, n, p, r, s, t, v, w et la fricative vélaire notée .

Le w est toujours utilisé en combinaison dans kw ou gw.

Références[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. SIL (prétendant citer « A. Taylor, 2008 »)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]