Monument du millénaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monument du millénaire
Millenniumi emlékmű / Ezredévi emlékmű
The Millennium Monument in Heroes' Square, Budapest, Hungary.jpg

Aperçu du monument sur Hősök tere.

Présentation
Style
Architecte
Albert Schickedanz (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Construction
Localisation
Pays
Ville-capitale
Arrondissement
Quartier
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Budapest

(Voir situation sur carte : Budapest)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : 14e arrondissement de Budapest

(Voir situation sur carte : 14e arrondissement de Budapest)
Point carte.svg

Le monument du Millénaire (en hongrois : Millenniumi emlékmű ou Ezredévi emlékmű) est un monument commémoratif situé sur la place des Héros de Budapest.

Histoire[modifier | modifier le code]

La construction du monument, de 1896 à 1922, s'inscrit dans une série de grands travaux célébrant les mille ans d'installation des Magyars dans la plaine des Carpates en 896.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, le monument est touché par une bombe. La statue de Léopold II est complètement détruite, la statue de Marie-Thérèse endommagée de la taille vers le bas et la statue de l'empereur François-Joseph est renversée et abîmée au niveau de la tête.

Sous la période communiste, le monument est transformé selon l'idéologie marxiste. À l'époque où Mátyás Rákosi est à la tête du Parti, il est envisagé par certains plans de tout démolir en raison du caractère patriotique de la statuaire. Les statues des Habsbourg sont remplacées par Étienne II Bocskai (à la place de Ferdinand Ier du Saint-Empire), par Gabriel Bethlen (à la place de Charles VI du Saint-Empire), par Imre Thököly (à la place de Marie-Thérèse d'Autriche), par François II Rákóczi (à la place de Léopold II du Saint-Empire) et par une statue de Louis Kossuth (à la place de l’empereur François-Joseph). Les statues remplacées sont transférées dans l'entrepôt du musée de Kiscelli et conservées par le Musée historique de Budapest, puis transportées à Sülysáp. En 2002, la statue endommagée de Marie-Thérèse est restaurée et placée dans le Musée des beaux-arts à Budapest. En 2006, les statues de François-Joseph, de Charles III et de Ferdinand Ier sont également rapatriées de Sülysáp afin de rejoindre également le Musée des beaux-arts.

Architecture[modifier | modifier le code]

L'édifice termine la perspective formée par l'avenue Andrássy qui s'achève sur la place des Héros.

Il est formé d'une imposante colonne de 36 mètres de hauteur surmontée d'une statue de l'archange Gabriel constituant le monument aux morts de la guerre de la libération de 1848-1849. Le soubassement s'orne d'une statue équestre du chef Árpád entouré des six autres chefs de tribu de l'Honfoglalás. À sa gauche (de l'arrière vers l'avant) Tétény, Ond et Kond puis à sa droite (de l'arrière vers l'avant) Tas, Huba et Előd.

Il se complète à l'arrière-plan par deux péristyles en demi-cercle dont les arches représentent de gauche à droite : dans la péristyle à gauche, Étienne Ier de Hongrie, Ladislas Ier de Hongrie, Coloman de Hongrie, André II de Hongrie, Béla IV de Hongrie, Charles Robert de Hongrie et Louis Ier de Hongrie ; dans le péristyle à droite, Jean Hunyadi, Matthias Ier de Hongrie, Étienne II Bocskai, Gabriel Bethlen, Imre Thököly, François II Rákóczi et Lajos Kossuth. Sur le portique gauche en haut en face d'Andrássy út se trouve la statue du Travail et de la Bien-être, et de l'autre côté le char de la Guerre. Sur le portique droit en haut en face d'Andrássy út se trouve la statue de la Connaissance et de la Gloire. À l'autre bout en face du char de la Guerre est placé le char de la Paix.

Transports[modifier | modifier le code]

Ce site est desservi par la station Hősök tere de la ligne (M) (1) du métro.