Monument aux morts de Constantine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Monument aux morts de Constantine
Monument aux morts - Constantine معلم تذكاري - قسنطينة.jpg
Le Monument aux morts de Constantine, au sommet de l'arc, la statue de la Victoire réalisée par le sculpteur Ebstein.
Présentation
Type
Destination initiale
Commémoration
Architecte
M. Roguet
Construction
Hauteur
21 m
Localisation
Pays
Commune
Coordonnées

Le monument aux morts de Constantine a été réalisé en hommage aux enfants de la ville morts durant la Première Guerre mondiale (1914-1918).

Plus de 800 soldats, musulmans, chrétiens et juifs originaires de la ville de Constantine ont vu leur nom gravé sur des plaques en bronze.

Historique[modifier | modifier le code]

Décidé par la Mairie de Constantine présidée à l'époque par Émile Morinaud, la conception de l'ouvrage a été confiée au cabinet d'architecture Marcel Dumoulin et Maurice de La Chapelle dont les bureaux se trouvaient rue Georges Clemenceau (actuelle rue Larbi Ben M'Hidi).

Construit d'après un projet de M. Rogué, architecte, la première pierre a été posée le 18 novembre 1918 et la réalisation a nécessité 12 années de travaux. Le monument sera inauguré le 7 mai 1930 en présence de Gaston Doumergue, président de la République française, Paul Doumer, président du Sénat, Fernand Bouisson, président de la Chambre des députés et de M. Morinaud, maire de Constantine.

Description[modifier | modifier le code]

L'arc de triomphe de Constantine, situation

Érigé sur une falaise bordant la rive droite du Rhummel, face au "vieux rocher" de la ville de Constantine, surplombant le pont suspendu de Sidi M'Cid, le Monument aux morts bénéficie d'un site exceptionnel.

Après avoir escaladé les 36 marches en pierre de taille, on arrive devant le monumental arc de triomphe de 21 m de haut inspiré de celui de Trajan à Timgad.

Au sommet de l'arc, la statue de la Victoire réalisée par le sculpteur Ebstein, reproduction de la statue romaine nommée La Victoire de Constantine découverte lors des fouilles effectuées dans la Casbah de la ville et conservée au musée Cirta de Coudiat.

Devant le monument, au bord de la falaise, à 635 m d'altitude, une terrasse semi circulaire qui offre une vue panoramique sur la vallée du Rhummel légendée grâce à une table d'orientation réalisée en 1936 par le Touring Club de France.

L'évènement[modifier | modifier le code]

Noms sur le monument aux morts, Constantine.

Le monument aux Morts de Constantine a abrité le 11 novembre 2015, pour la première fois en Algérie indépendante, une cérémonie de célébration du 97e anniversaire de l'Armistice du 11 novembre 1918, en présence de l'ambassadeur de France à Alger, Bernard Emié, de l'ambassadeur d'Allemagne, Götz Lingenthal, du wali de Constantine, Hocine Ouadah et des autorités locales [1] .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. El Watan du 12 novembre 2015, Commémoration de l'Armistice à Constantine, se souvenir et regarder ensemble l'avenir

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Quotidien El Watan du samedi 15 août 2015 :"Monument aux morts de Constantine. Un site qui s'offre une seconde jeunesse"