Monument aux morts d'Agen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Monument aux morts (Agen))
Monument aux morts de la guerre de 1914-1918
Agen - Monument aux morts (1914-1918) -1.JPG
Le monument aux morts place Armand-Fallières
Présentation
Destination initiale
Destination actuelle
Monuments aux morts
Architecte
Georges Pujol
Construction
1923
Propriétaire
Commune
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Place Armand-Fallières
Agen
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Aquitaine
voir sur la carte d’Aquitaine
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Lot-et-Garonne
voir sur la carte de Lot-et-Garonne
Red pog.svg

Le monument aux morts est situé à Agen, sur la place Armand-Fallières, à côté de la préfecture.

Ici la liste de nom des défunts agenais de la première guerre mondiale.

https://www.petitbleu.fr/amp/article/2018/11/11/96310-les-654-noms-du-monument-aux-morts-d-agen.html

Historique[modifier | modifier le code]

La municipalité d'Agen a lancé un concours pour la construction d'un monument aux morts entre janvier et . Le règlement du concours imposait que seuls les artistes nés ou vivant dans le département pouvaient y participer. Cinq projets ont été présentés. Le projet présenté par l'architecte Georges Pujol et le sculpteur Daniel Bacqué (1874-1947) est choisi à la fin de .

Le monument est inauguré le .

Le sculpteur Daniel Bacqué est originaire de Vianne. Il a été l’élève de Bourdelle. Il a sculpté le groupe central.

Ce monument aux morts est inscrit au titre des monuments historiques le [1].

Description[modifier | modifier le code]

Le monument se compose d'un groupe central sculpté placé au-dessus d'un piédestal servant de crypte. De part et d’autre du piédestal se trouvent deux groupes de poilus : à gauche un groupe de soldats défendant une position, à droite un cortège de soldats portant un blessé.

Sur chacun des côtés de la crypte ont été posées des plaques en bronze avec les noms des soldats morts. Sa porte en bronze représente une femme en pied, voilée, tête baissée, portant une épée pointe en bas et figée dans la douleur. Elle a été présentée deux années, en 1923 et 1924, au Salon de la Société des artistes français.

Au-dessus du piédestal servant de crypte, le groupe sculpté représente une victoire ailée protégeant un soldat.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]